La mort... Et après ?

Publié le par Christophe Delaigue

http://www.laprocure.com/cache/couvertures_mini/9782227478299.jpgL'année dernière je vous invitais à lire le dernier livre du jésuite Michel Rondet Appelés à la résurrection. En équipes funérailles, nous voilà en train de le travailler, chapitres par chapitres, pour nous aider dans cette annonce de la résurrection, au nom de notre foi, dans cette "occasion" toute particulière mais très simple de l'accompagnement de familles en deuil...

Suite à la rencontre de vendredi dernier, des questions m'ont été posées sur ce passage de la mort, sur la prière pour nos défunts, sur la communion des saints... Je vous partage tout simplement mes quelques lignes de réponse... Pour ceux qui voudraient approfondir, je dépose également dans la rubrique "Textes partagés" une conférence que j'avais donnée il y a quelques années dans le cadre des soirées du cycle "La Foi en Question" lancées sur les paroisses du Haut-Grésivaudan ; ce texte est intitulé : La vie... la mort... et après ?

Puissent ces quelques lignes qui suivent ou ces quelques pages vous éclairer un peu ou du moins vous ouvrir à la réflexion...

Le passage... Nous ne savons pas exactement ce qu'il se passe car les évangiles n'ont pas une parole une là-dessus ; des bribes de choses... A la fois il y a cette résurrection de Jésus, trois jours après (ou plus exactement le 3ème jour) donc une sorte d'attente ; sa descente au séjour des morts (les enfers du Credo) ; à la fois sa promesse que là où il va nous y serons aussi ; et le texte de Mt 25, ce jugement final...
On ne sait donc pas vraiment...
L'Eglise a essayé de mettre des "images" là-dessus... Avec cette conviction qu'il y aura une sorte d'étape (ni temps ni lieu... mais... ?) d'ajustement, de purification ( ce qu'on a appelé le purgatoire) ; est-elle dans le passage ? est-elle dans le 1er regard de Dieu sur nous et de nous sur lui ? Je ne sais...
Ce que je sais c'est qu'il veut pour tous le salut et qu'il nous veut auprès de lui. Et c'est là que se situe - pour moi mais aussi pour l'Eglise je crois - la prière pour les morts : à la fois de "supplication" (être sûr qu'il les accueille) et donc de miséricorde, et à la fois de confiance (qu'il le fait, que c'est déjà effectif) donc d'action de grâce ; en célébrant la mort et la résurrection de Jésus, dans l'eucharistie, nous célébrons toujours la mort et la résurrection en Dieu de ceux que nous aimons, d'où notre prière pour eux. La communion des saints se joue là : nous porter les uns les autres dans la prière, dans une communion de foi et d'espérance, que nous soyons déjà auprès de lui, que nous fassions le passage, que nous soyons encore ici-bas...

Publié dans Méditations