La paix...

Publié le par Christophe Delaigue

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQsfx2XYNxI6oQrmo_NI8tvNhpGx0rPCve1j_R9EsJ715Ia897Otg

 

Le 27 octobre, il y a trois jours, 25 ans après la rencontre d'Assise à l'initiative de Jean-Paul II, Benoît XVI a renouvelé l'invitation à une rencontre pour la paix. Des responsables des religions du monde entier étaient conviés, ainsi que des personnes agnostiques, pour faire monter leurs prières vers celui que nous nommons Dieu.

Ce matin, à l'office des lectures de la liturgie des heures, ce beau texte, extrait de la Constitution pastorale du concile Vatican II "L'Eglise dans le monde de ce temps" était offert à notre méditation. Un texte sur la paix, justement...

 

 "La paix n'est pas simplement une absence de guerre, elle ne se réduit pas à l'établissement d'un équilibre entre forces adverses, elle ne provient pas d'une domination despotique, mais il est tout à fait exact et approprié de l'appeler l'œuvre de la justice. Elle est le fruit d'un ordre inscrit dans la société humaine par son divin Fondateur, ordre à réaliser par les hommes qui aspirent toujours à une justice plus parfaite. Il est vrai que le bien commun de l'humanité est dirigé, dans son plan fondamental, par la loi éternelle ; mais, dans ses exigences concrètes, ce bien commun, avec la marche du temps, est soumis à de perpétuels changements. La paix n'est donc jamais acquise une fois pour toutes : elle est sans cesse à construire. En outre, comme la volonté humaine est faillible et qu'elle est blessée par le péché, la réalisation de la paix exige que chacun sache toujours dominer ses passions et que l'autorité légitime demeure vigilante.

Mais cela ne suffit pas. Pour que la paix sur cette terre soit obtenue, il faut que le bien des personnes soit en sûreté ; il faut que les hommes se communiquent spontanément, dans la confiance, les richesses de leur esprit et de leur génie créateur. La ferme volonté de respecter les autres hommes et les autres peuples ainsi que leur dignité, la recherche effective de la fraternité sont absolument nécessaires pour la construction de la paix. C'est ainsi que la paix est encore le fruit de l'amour qui va bien plus loin que les avantages procurés par la justice.

La paix terrestre, qui naît de l'amour du prochain, est l'image et l'effet de la paix du Christ, laquelle découle de Dieu le Père. Car le Fils incarné en personne, Prince de la Paix, a réconcilié tous les hommes avec Dieu par sa croix. Il a rétabli l'unité de tous en un seul peuple et un seul corps. Dans sa propre chair, il a tué la haine et, une fois glorifié par sa résurrection, il a répandu l'Esprit d'amour dans le coeur des hommes.

C'est pourquoi tous les chrétiens sont appelés de façon pressante à vivre dans la vérité de l'amour pour s'unir aux hommes vraiment pacifiques afin d'implorer et de construire la paix.

Poussés par le même esprit, nous sommes tenus de louer ceux qui renoncent à l'action violente pour revendiquer leurs droits et qui recourent à des moyens de défense accessibles même aux plus faibles, pourvu que cela puisse se faire sans léser les droits et les obligations des autres ou de la communauté."

Publié dans Actualité