La Piel que Habito

Publié le par Christophe Delaigue

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/83/22/52/19757039.jpgFaut-il être soi-même fou pour créer un tel personnage ? La question pourrait se poser pour Almadovar lui-même, tout comme pour son héros ! Le film est très beau, avec de très belles prises de vues, une très belle bande-son, des acteurs excellents... Mais... quand même... il faut oser une telle histoire, d'ailleurs fort intéressante...

Le film mêle les thèmes habituels d'Almodovar - le viol, l'homosexualité et la transexualité, la place de la mère, l'absence du père, la question de l'identité - sur fond de questions éthiques et de recherche médicale sur l'homme. Vraiment bien vu. Mais complètement fou !

La question qui reste, à la fin du film : peut-on changer d'identité ou celle-ci ne ressortira-t-elle pas un jour ?

link

Publié dans Cinéma