La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert

Publié le par Christophe Delaigue

Ce livre est "époustoufflant". C'est le premier (et le dernier !) mot qui me vient. Ce ne sera pas le roman du siècle, n'exagérons rien, mais c'est rondement mené, intelligent, plutôt bien écrit et vraiment très bien construit... Un peu "fascinant"... et puissant...

La question de fond de toute l'intrigue et de l'histoire personnelle d'un certain nombre de personnages de ce roman pourrait être celle-ci : "Qu'est-ce qu'aimer ?" A moins que ce soit aussi celle-ci : "Qu'est-ce que la vérité ?"

Avec ce roman, nous voilà entraînés dans une folle enquête, plus de trente ans après la mort d'une jeune fille de 15 ans. Que s'est-il passé ? Qu'ont à cacher tant de protagonistes de cette petite ville ? Qui est ce Harry Quebert qu'on finit par accuser de ce meurtre resté sans réponse pendant tant d'années ?

Jeune écrivain à succès qui n'arrive pourtant plus à écrire, Marcus Goldman se retrouve confronté à l'histoire de celui qui fut son maître dans l'art d'écrire. Pour défendre et sauver celui qui est devenu son ami et que tout semble accuser, il se lance dans cette enquête longue et difficile, palpitante, aux rebondissements multiples et continuels (presque trop, pourraient dire certains lecteurs, mais c'est à l'image d'une bonne série policière américaine, cette Amérique que dépeint justement notre jeune auteur).

C'est époustoufflant car on est pris dans l'intrigue. Et les 670 pages qui pouvaient effrayer au départ finissent par s'envoler sans qu'on s'en aperçoive. C'est rondement mené. C'est incisif. C'est presque haletant. On a envie de savoir, de connaître La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert.

Déjà récompensé par le prix des écrivains genevois pour son premier roman, Joël Dicker (qui n'a que 27 ans) a reçu pour celui-ci le Grand Prix du Roman de l'Académie Française et le Goncourt des Lycéens. Je me suis dit : s'il a reçu ce prix là (le Gonceourt des lycéens), c'est que les 670 pages ne doivent pas être un obstacle. J'en suis désormais convaincu... Bonne lecture !

 

Joël Dicker, La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert, Editions de Fallois / L'Âge d'Homme, août 2012, 670 pages.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :