Les petites mouchoirs

Publié le par Christophe Delaigue

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/78/19/23/19505586.jpgAvec ce post', je reste dans mes thèmes du moment : le bonheur... ce qui est essentiel à nos vies... aimer et être aimé...

Hier soir au cinéma, j'ai été voir "Les petits mouchoirs" de Guillaume Canet. Je me suis laissé surprendre - car je ne m'attendais pas du tout à cela après avoir vu la bande annonce. C'est étonnant mais vraiment pas mal du tout - malgré quelques longueurs, osons le dire.

C'est l'histoire d'une bande d'amis, trentenaires ou frôlant la quarantaine. Ils se retrouvent chaque été, tous ensembles, vers la magnifique Dune du Pilat, en région bordelaise. Ils sont parisiens, se voient très souvent, sont fêtards, se connaissent très bien - enfin... de ce que chacun a bien voulu dévoiler aux autres...

Cet été là commence par un drame : Ludo (Jean Dujardin) est renversé en scooter à sa sortie de boîte...  Marie (Marion Cottillard) s'en remettra-t-elle, elle qui était déjà tellement perdue... ? Et un deuxième drame, d'un tout autre ordre : Vincent (Benoît Magimel), marié et papa, avoue à Max (François Cluzet) qu'il "aime [ses] mains", sa personnalité... "Je ne suis pas pédé, dit-il, mais avec toi c'est différent"... C'est un drame car ça bouleverse tout, dans le non dit, des équilibres fragiles que lesquels chacun s'appuyait, en couple, en amitié... C'est en tout cas révélateur de plein de choses entre eux et notamment du fait qu'ils ont tous un besoin fou d'être aimés et reconnus.

Les personnages sont presque des caricatures, mais ils nous permettent d'accueillir là une sorte de photographie de notre société ; terrible, parfois, dans cette recherche d'amour, n'importe comment, désespérée parfois. De vrais ados en fait. Ce qu'on appelle des "adulescents" ?

Mais voilà que leur histoire nous interroge : c'est quoi l'amitié ? Celle-ci peut-elle se construire sur les masques que nous nous faisons chacun ? Jean-Louis (Joël Dupuch) le crie à la fin du film : "Mais c'est quoi, bon sang, des amis ? ... Regardez-vous ! ... Vous passez votre temps à vous mentir ; et à vous mentir à vous-mêmes"...

La bande-son sert magnifiquement cette comédie dramatique étonnante et vraiment hilarante, terrible aussi et triste... On ressort en se disant quelle est dans un drôle d'état quand même notre génération...

link

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :