Les signes des temps

Publié le par Christophe Delaigue

Alors que nous fêtons ces jours-ci les 50 ans de l'ouverture du concile Vatican II, les livres sont nombreux qui sortent pour rappeler l'histoire, les textes et le souffle de l'évènement. Voilà toutefois un petit livre d'un style fort différent, dynamisant, osant des paroles de vérité pour ce que nous vivons aujourd'hui, 50 ans après, en Eglise mais bien plus largement dans ce que nous avons à traverser et à vivre les uns les autres dans ce monde qui est le nôtre et qui souffre, qui se questionne, qui est traversé de crises de tous ordres, de peurs, mais aussi d'espérance.

Il y a quasi 50 ans aussi, Jean Vanier créait la communauté de l'Arche et participait également au lancement du mouvement Foi et Lumière, tous deux tournés vers les personnes souffrant d'un handicap mental, dans un désir d'une vie ensemble, personnes handicapées et personnes non handicapées. A l'occasion des 50 ans de l'ouverture du concile Vatican II et fort de son expérience à l'Arche, Jean Vanier nous offre un très beau livre, non pas tant sur le concile que sur son esprit, sur ce que celui-ci nous appelle à vivre, aujourd'hui.

Dans la consitution pastorale sur l'Eglise dans le monde de ce temps, Gaudium et Spes, les pères conciliaires nous invitent à discerner les signes des temps à la lumière de l'Evangile, c'est-à-dire à entendre dans les attentes, les désespérances et les joies de notre monde quels sont les appels qui nous sont fait, au regard de l'Evangile et de sa Bonne Nouvelle de salut. Jésus le dit avec force, nous sommes appelés à aimer ; aimer Dieu mais aussi, inséparablement aimer notre prochain ; et l'aimer comme nous-mêmes. Mais qu'est-ce qu'aimer ? Comment aimer ? Comment vivre des relations vraies dans ce monde traversé de crises, de peurs, d'interrogations quant à l'avenir, dans ce monde traversé aussi par la course au succès et à la rentabilité ? Comment sortir de ce que Jean Vanier appelle non seulement une "tyrannie de la normalité" mais aussi une "tyrannie de la normalisation" ? Comment éveiller chacun à la conscience de soi pour pouvoir partir en vérité à la rencontre de l'autre, la rencontre d'où peut naître la vérité de nos vies ?

Ce livre a du souffle ! Il nous fait entrer dans la dynamique des appels du concile Vatican II, à l'écoute des réalités d'aujourd'hui. Véritable hymne à l'humilité et à la vérité sur soi, appel à se mettre à l'écoute de l'autre pour entrer dans une relation d'égal à égal, de personne à personne, invitation aussi à contempler le Christ et à relire à sa lumière notre propre histoire, chacun, ces pages sont bouleversantes, stimulantes et audacieuses. Un appel à nous demander : où en suis-je de ma foi, comment est-ce que je vis concrètement l'évangile, dans ce monde et ce temps qui sont les nôtres aujourd'hui ? Et comment nous soutenir les uns les autres, et donc comment vivre ensemble en Eglise, aujourd'hui, de façon renouvelée, évangélique et ajustée ? Des questions qui rejoignent finalement et pour une part la démarche de réflexion en cours dans ce diocèse de Grenoble-Vienne où j'essaye, petit à petit, d'exercer un ministère au service de l'évangile : Quelles communautés pour quelle mission ? Des questions qui ne sont pas sans lien non plus avec la démarche en cours dans toute l'Eglise de France : Diaconia 2013. Servons ensemble la fraternité.

Comme l'écrit Jean Vanier : "Je trouve que nous vivons un moment favorable. Nos sociétés ne vont pas bien, les crises se multiplient. Certains pensent qu'elles nous empêchent de trouver le chemin d'espérance. Mais au contraire, nous arrivons peut-être à un moment propice pour sortir de visions périmées et pour être créatifs" (p.138).

 

Jean Vanier, Les signes des temps, à la lumière de Vatican II, Albin Michel, oct. 2012, 167 pages.

 

Un site pour aller plus loin, découvrir la vie et le message de Jean Vanier et les intuitions de l'Arche : link.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :