Lettres à un jeune prêtre

Publié le par Christophe Delaigue

Il y a trois ans et demi maintenant, j'avais aimé ce beau récit, tout simple, 38 ans, célibataire, curé de campagne (chez Plon). Je me reconnaissais dans ce héros qui avait pourtant dix ans de plus que moi mais dont les questions sur son ministère, sur l'Eglise, sur sa foi, rejoignaient les miennes pour une bonne part.

Il y a quelques mois, le mystérieux "Pietro De Paoli" (c'est son nom d'auteur) sortait comme une suite à la vie de son "héros-curé" devenu évêque : Dans la peau d'un évêque (également chez Plon). J'ai aimé cet évêque humain, tiraillé parfois car il aime son Eglise malgré tout et malgré ces crises qui l'ont secouée l'année dernière dont on n'a pas tout compris et qui restent pour un certain nombre d'entre nous comme une blessure qui est là ; j'ai aimé donc, bien que la fin soit à mon avis un peu ridicule - dommage...

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/Grandes110/1/2/0/9782259212021.gifVoilà ce que ces jours-ci, Pietro De Paoli continue sur sa lancée avec ce recueil de lettres de ce même évêque à un jeune prêtre qu'il a croisé un jour et qui ne sait plus trop où il en est, en tout cas qui se cherche un peu...
Je me retrouve dans un certain nombre de questions soulevées. Les positions sont parfois un peu "caricaturales" entre cet évêque ouvert et simple et ce jeune prêtre plus classique. Mais on retrouve bien ce qui traverse le presbytérium aujourd'hui. Je me sens plus proche des réactions de l'évêque que de celles du jeune pêtre - peut-être pas sur tout - mais j'aime dans ce livre que les choses soient posées simplement, avec une réelle bienveillance, dans un souci de se dire les choses et d'avancer, pour le Christ et pour cette même Eglise que nous servons comme nous le pouvons, les uns et les autres, avec notre sensibilté propre.
Ce livre nous fait moins entrer dans la vie du prêtre ou de l'évêque que dans les précédents volumes, plutôt dans les idées qui traversent notre Eglise française aujourd'hui et notamment les prêtres entre eux.
C'est donc intéressant. Avec quelques très belles pages, par exemple sur le sens de l'eucharistie  ; ou encore sur notre désir de témoigner de notre foi, de ce qui nous fait vivre, et d'annoncer la Bonne Nouvelle, et de voir combien c'est compliqué, dans cette société qui est la nôtre et qui est pourtant en quête de sens et même de spirituel...
"Il nous faut accepter de n'avoir comme réponse que des balbutiements
... et notre vie. Nous qui sommes chrétiens, nous pouvons dire ce que nous croyons non comme une certitude qui s'impose, mais comme une proposition qui fait vivre, qui nous fait vivre" peut-on lire p.110...

Que ces lignes soient comme une invitation à la lecture, si vous voulez....

Pietro De Paoli
Lettres à un jeune prêtre
Plon, mars 2010, 152 pages

Si vous ne l'avez pas lu, allez faire un tout aussi - et peut-être même avant - dans 38 ans, célibataire, curé de campagne. En cette année sacerdotale, c'est une façon de mieux comprendre de l'intérieur ce que nous vivons, nous prêtres...
Bonne(s) lecture(s) !

Publié dans Livres spiritualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :