Mammuth

Publié le par Christophe Delaigue

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/74/18/84/19296611.jpgAprès un "Louise-Michel", fracassant et fracassé(e), voilà la dernier film de Gustave Kervern et Benoît Delépine : "Mammuth". Le film est... lourd ; ou plutôt il a du poids, il donne du poids à ce que vit cette famille étonnante, fracassée elle-aussi. Le film est à la fois drôle, terrible, intéressant, insupportable par moments.

Entre présent et relecture du passé, entre soif de vivre et survie, "Mammuth" - c'est bien son nom, du moins son surnom car il s'appelle en fait Serge Pillardosse - doit affronter cette nouvelle épreuve qu'est la retraite ! Pas drôle visiblement... Compliqué... Et le voilà en quête de ce qu'il a vécu pour pouvoir vivre maintenant. Les points de retraites et les fiches de trimestres étant la clé de cette rédemption qui s'opère pour lui par cette route à faire, à refaire, cette traversée de son histoire.

Il n'est pas gâté par la vie ; et il faut voir d'où il vient... Sa femme - superbement jouée par Yolande Moreau - mais en fait, elle l'a sauvé. Il va le découvrir, le comprendre. Et la vie semble jaillir... En témoigne cette scène finale, étonnante, énigmatique, touchante...

Pour jouer "Mammuth", il fallait un homme de poids, dans tous les sens du terme. C'est chose faite avec Gérard Depardieu, énorme (physiquement... mais aussi comme acteur). Il est antipathique, vulgaire, mais tellement désespéré, perdu, qu'il nous touche...

A voir, donc...

link

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :