Shame

Publié le par Christophe Delaigue

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/81/98/98/19841064.jpg

Voilà un film qui, à mon avis, ne peut pas laisser indifférent. Qu'on aime ou pas, qu'on trouve cela intéressant ou pas. Un film qui traite en tout cas d'un sujet difficile, et qui y arrive plutôt bien. Je reste par contre étonné que ce ne soit interdit qu'aux moins de 12 ans... Ceci dit, je ne suis pas sûr que j'aurais été le voir si j'en avais su un peu plus avant...

Brandon est un trentenaire new-yorkais, célibataire, qui a visiblement une bonne situation professionnelle. Mais on voit dès les premières minutes du film qu'il n'a pas l'air très heureux. C'est même plutôt une tristesse et une sorte de désespérance qui le caractérisent en fait. Brandon est prisonnier de son état sexuel compulsif. Une véritable addiction. Et rien dans le film ne semble indiquer que la moindre espérance soit possible pour lui... Sauf le fait qu'il soit finalement en souci, à la fin, pour sa soeur Sissy, chanteuse de cabaret pleine de charme mais plutôt paumée et qui semble avoir voulu l'aider  ?

Qui est-il vraiment ? Pourquoi cette vie là ? Nous n'en savons rien. Mais nous le voyons se débattre avec lui-même, et avec sa soeur qui vient perturber son pseudo-équilibre... Quelques scènes d'une très belle intensité des dialogues et des images font de ce film un beau moment de cinéma, mais cela ne contrebalance pas la violence affective d'autres scènes.... Heureusement que la bande-son sert magnigfiquement tout cela, notammant grâce aux quelques pièces de Bach interprétées au piano par Glenn Gould.

Brandon se débat avec lui-même et sa sexualité... Nous en sommes témoins, impuissants, et c'est dur... Mais n'est-ce pas, pour une part sans doute, un reflet de notre société qui hyper-médiatise et banalise le sexe, certains le vivant dès lors dans une spirale qui devient un cercle infernal auquel on prend goût mais dont on ne sait plus sortir ? C'est bien ce que Steve McQueen veut nous montrer dans ce film ; et c'est bien cela une addiction...

link

[Pour ceux qui comme moi ne savaient pas ou plus ce que veut dire "shame" : honte, déshonneur, confusion...]

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :