Un huluberlu dégingandé et une demi-portion

Publié le par Christophe Delaigue

En voilà un drôle de titre ! Le sous-titre nous éclaire : "Lettre ouverte (mais pas trop) sur le handicap". C'est signé Séverine-Arneld Hibon, épouse de Jean-Baptiste Hibon qui est l'auteur de Ivre de joie !

Son mari est handicapé, infirme moteur cérébral, elle l'a toujours connu ainsi. S'il n'était pas handicapé, l'aurait-elle épousé ? la questionnent parfois ceux qui les entourent ou qui les croisent... Elle l'a choisi ainsi, elle l'aime comme il est, avec tout ce qu'il est. C'est un constat ; un combat aussi, combat du quotidien pour qu'il soit vraiment respecté comme homme, comme époux et comme père, et pas juste comme handicapé ; et c'est un combat du quotidien pour que leur couple et leur famille trouve leurs équilibres, chacun avec ses fragilités, dans ce "cadre" qui est le leur.

Avec sérieux parfois, humour souvent et conviction, Séverine-Arneld Hibon nous offre un joli petit livre qui est plus que cela : une réflexion, toute simple mais profonde, sur la question du handicap, vue du côté de celle qu'on qualifierait un peu vite de l'aidante mais qui se définit plutôt comme l'épouse "entraidante" (l'un et l'autre se portent et avancent avec ce qu'ils sont).

Au fil des jours, des questionnements aussi et d'un certain nombre de paradoxes, l'auteur nous partage là de belles pages que je ne saurais que vous conseiller.

 

Séveine-Arneld Hinon, Un huluberlu dégingandé et une demi-portion, Editions de l'Emmanuel, novembre 2012, 158 pages (14 euros).

Publié dans Témoignages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :