"Vous donc, priez ainsi"

Publié le par Christophe Delaigue

http://www.laprocure.com/cache/couvertures_mini/9782227482555.jpgC'est là le titre du dernier document du Groupe des Dombes. Pour ceux qui ne le savent pas c'est un groupe oecuménique français rassemblant théologiens, prêtres ou pasteurs et laïcs, catholiques et protestants. Ce groupe est connu pour ses publications, toujours intéressantes, qui invitent nos Eglises à la conversion. Sa méthode est "simple" : à partir d'une question qui divise, réinterroger notre histoire, puis les textes des Ecritures, pour en tirer des appels à la conversion pour l'une ou l'autre des Eglises des signataires du document.

Dans le présent ouvrage, ce n'est pas une question qui divise qui a servi de base au travail. Bien au contraire, le Groupe des Dombes a, cette fois-ci, fait le choix de partir de ce qui nous est commun et notamment de cette prière du Notre Père. Par ce tavail théologique, les auteurs renouent ainsi avec les intuitions profondes du fondateur du Groupe des Dombes, l'abbé Paul Couturier pour qui l'oecuménisme, s'il doit passer par la renconte de l'autre et par la confrontation théologique, doit, quoi qu'il en soi, être un oecuménisme spirituel.

Ce document du Groupe des Dombes fait ce pari que la prière du Notre Père est ou peut être un "itinéraire pour la conversion des Eglises" (c'est d'ailleurs son sous-titre). Car dire chacun "Notre Père", c'est-à-dire se reconnaître les uns et les autres comme fils et filles de ce Dieu Père que nous révèle Jésus Christ, cela ne peut qu'être engageant les uns vis à vis des autres, cela ne peut que nous obliger les uns envers les autres. A l'intérieur de chacune de nos confessions et de nos communautés, mais aussi entre Eglises chrétiennes ! Nous prions avec les mêmes mots, nous nommons tous Dieu comme Père, à la suite de Jésus Christ, lui qui nous appelle justement à être "uns" comme lui et le Père sont uns (cf. Jn 17).

Quand nous prions, avons-nous vraiment conscience de la force de ces mots et de la responsabilité à laquelle ils nous appellent ? Entendons-nous vraiment tous les possibles que cela ouvre, dans chacune des phrases de cette prière, tout ce à quoi cela devrait nous engager si nous disions cette prière en vérité, que nous le fassions ensemble ou déjà en ayant conscience qu'il y a d'autres chrétiens que nous qui disent eux aussi ces mêmes mots, avec le Christ ressuscité ?

Le Notre Père, donc, un "itinétaire pour la conversion des Eglises".

Après une présentation qui rappelle la démarche du Groupe des Dombes et un premier chapitre, très intéressant, qui donne la problématique de l'ouvrage, divers chapitres nous font revisiter la littérature contemporaine - c'est parfois un peu poussif à mon goût, en tout cas presque de trop... -, l'histoire, aussi, et les écrits de nos confessions respectives ; puis, après un chapitre biblique, assez court - car, de fait, il existe beaucoup de commentaires de cette prière -, le chapitre 4, très intéressant, dresse les enjeux et les appels oecuméniques auxquels cette prière nous convie ; ceux-ci sont rassemblés en 5 thème "fondamentaux" du Notre Père : la paternité de Dieu, le règne, le pain, le pardon et les épreuves. Enfin, c'est par une très belle méditation - en une version longue et une version plus courte pour un usage liturgique - que l'ouvrage se conclut. Ces pages sont "saisissantes" et interpellantes - j'ai conscience de la force peut-être un peu excessive de ces mots ? mais ce sont ceux qui me viennent !

Groupe des Dombes, "Vous donc, priez ainsi". Le Notre Père, itinéraire pour la conversion des Eglises, Bayard, mars 2011, 190 pages.

Le site du Groupe des Dombes : link

Publié dans Théologie, Oecuménisme