De la megachurch à l'Eglise catholique - Ulf Ekman

Publié le par Christophe Delaigue

De la megachurch à l'Eglise catholique - Ulf Ekman

Ce livre est un entretien mené par Henrik Lindell, suédois comme Ulf Ekman et journaliste à La Vie. Ce dernier est le fondateur d'une importante Eglise évangelique pentecôtiste – Livets Ord – passé il y a deux ans à l'Eglise catholique. Pour beaucoup des milieux évangéliques mais aussi de catholiques ouverts à la question œcuménique ce choix est impensable et incompréhensible ; comment est-ce possible, que s'est-il passé ? L'Eglise luthérienne (l'Eglise protestante historique en Suède) s'interroge elle aussi, d'autant qu'Ulf Ekman fut d'abord pasteur en son sein avant de fonder cette Eglise qui a de très nombreux fidèles dans toute la Scandinavie et même jusqu'en Russie.

Nous suivons ainsi Ulf Ekman, dans son histoire et celle de son épouse Brigitta, celle de cette Eglise, celle des prises de positions dérangeantes de ce prédicateur très connu, et celle du chemin spirituel qu'il fait avec sa femme jusqu'à demander avec elle à entrer dans l'Eglise catholique (et nous parler du pape, des sacrements et de la place qu'a pris Marie dans sa vie et sa foi). Et nous entrons avec lui dans sa vision de l'unité et de l'oecuménisme...

Les différents chapitres amènent au chapitre final qui est une sorte de synthèse du propos, intitulé « De l'oecuménisme à l'unité ». Car toute la question de fond qui court au long de pages est celle de savoir quelle unité il nous faut chercher, et – c'est lié, en tout cas dans l'histoire personnelle et ecclésiale d'Ulf Ekman – s'il faut ou non s'autoriser à passer d'une Eglise à une autre...

Pour le prédicateur évangélique passé à l'Eglise catholique avec son épouse Brigitta il est devenu évident que l'unité de l'Eglise du Christ doit être visible et structurelle, n'en déplaise à ses frères et sœurs protestants. Et même qu'elle passe par l'Eglise catholique. Nous sommes clairement dans un schéma de l'unité comme retour ; mais en intégrant ce qui est une autre certitude pour Ulf Ekman, que l'Esprit parle et à soufflé dans et par les Eglises issues de la Réforme et les Eglises évangéliques et donc que ce retour ne doit pas être au détriment de la réception des dons que l'autre vit dans son Eglise, que tous doivent s'enrichir mutuellement les uns des autres et des charismes propres à chaque Eglise. Ce que Jean-Paul II appelait dans son encyclique Ut unum sint vivre l'oecuménisme comme un « échange de dons ».

Ce livre est dérangeant pour les œcuménistes et sans doute pour les protestants, c'est sûr, parfois agaçant par certaines vérités affirmées qui sont des évidences pour Ulf Ekman dans cette espèce de conversion catholique qu'il a vécue et qui s'impose finalement à lui, après des années de chemin spirituel et de questionnements ecclésiologiques. Mais tout autant dérangeant et agaçant que cela puisse être c'est intéressant, ça oblique à penser quel modèle d'unité nous portons en nous et pourquoi, et penser en même temps à ce que sont et pourraient être les dons et charismes propres de chacune des Eglises et communautés ecclésiales... Avec de très belles pages sur l'évangélisation et un regard intéressant sur ce que vivent les différentes Eglises, et notamment ce qui semble leur manquer qu'une autre pourrait offrir, que ce soit dans l'Eglise luthérienne, dans les Eglises évangéliques mais aussi dans l'Eglise catholique.

Ce livre, enfin, est une invitation à dépasser les images toutes faites, les jugements, les idées préconçues que nous avons des autres Eglises, une invitation à mieux nous connaître et nous comprendre pour mieux cheminer vers l'unité à laquelle le Christ nous appelle, et qui – pour Ulf Ekman – passe par un retour à une Eglise catholique qui s'ouvre aux richesses et charismes des autres Eglises et communautés ecclésiales.

------------

Ulf Ekman et Henrik Lindell, De la megachurch à l'Eglise catholique, éditions du Cerf, mai 2016, 183 pages, 14€.

Publié dans Oecuménisme, Témoignages