L'attentat

Publié le par Christophe Delaigue

L'attentat

Ce film nous plonge au coeur des tensions au Proche-Orient. Amine est médecin, arabe mais citoyen israélien. Il est reconnu, mais doit quand même se faire une place, comme arabe. Il est marié à Siham, arabe aussi et chrétienne.

Un attentat survient. 17 morts, dont 11 enfants. Mais que se passe-t-il dans la tête de ces terroristes, se demande-t-il ? Comment peut-on faire ça ?

Il s'agit d'un kamikaze... Comment peut-on se faire exploser soi-même ?

La question court tout au long du film, dès que la bombe explose et que les blessés arrivent à l'hôpital où travaille Amine. Et toute la suite du film quand lui-même devient confronté personnellement à cette histoire et qu'il veut comprendre ce qui a pu se passer...

Entre Tel-Aviv et Naplouse, le drame avance et nous fait entrevoir ces deux cultures si différentes, entre la ville israélienne occidentalisée et ces territoires occupés, très pauvres.

Amine n'y comprendra rien, peut-être touchera-t-il du doigt ce que le réalisateur de ce fim semble vouloir nous dire : cette violence ne serait pas tant une affaire d'extrémisme religieux (pas qu'islamiste en tout cas semble nous dire cette scène un peu étonnante avec un prêtre orthodoxe), qu'un cri de désespoir d'un peuple où tous ne sont d'ailleurs pas musulmans...

La bande annonce...

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :