St François d'Assise, le retour à l'évangile

Publié le par Christophe Delaigue

St François d'Assise, le retour à l'évangile

Demain, vendredi 4 octobre 2013, jour de la St François, le pape François va se rendre à Assise pour une journée sans doute importante de ces premiers mois de son pontificat, après avoir inscrit ce dernier sous le patronage de ce saint qui ne cesse d'interroger et d'attirer nos contemporains pour cette fraîcheur d'évangile qu'il vécut et qu'il voulut redonner à l'Eglise.

Qui est St François ? Quelles furent ses aspirations et ses convictions, pour l'Eglise et pour le monde qui était le sien ?

Parmi la littérature nombreuse sur cette belle figure de notre histoire, le livre d'Eloi Leclerc Saint François d'Assise, le retour à l'évangile s'avère être particulièrement intéressant. En voici d'ailleurs quelques lignes de présentation de l'auteur dans son Prologue (p.9-13) :

"Malgré les siècles écoulés, la figure du Pauvre d'Assise demeure bien vivante. Elle continue d'exercer un attrait puissant, une sorte de fascination, non seulement sur les chrétiens de toute confession (je peux en donner comme témoignage personnel d'avoir suivi un séminaire de maîtrise, en 2004, à la faculté de théologie protestante de Genève, sur la figure de St François), mais aussi sur des hommes qui ne partagent ni notre foi ni notre culture. (...)

François d'Assise fut, au XIIIème siècle, l'homme du retour à l'Evangile. Rompant avec le système politico-religieux de son temps, celui des seigneuries d'Eglise et des guerres saintes, il est revenu à l'Evangile de la pauvreté, de la fraternité et de la paix. (...)

François fut un de ces hommes par qui l'Evangile redevient soudain "Bonne Nouvelle" pour tous, parole fondatrice d'humanité.

Cela s'est produit parce qu'il a rencontré l'Evangile sur les chemins de l'histoire des hommes. (...) François a lu l'Evangile d'un oeil neuf, à la lumière des grands appels de son temps. En retour, cette lecture de l'Evangile lui a permis de libérer ces appels de leur gangue et de les épanouir dans une vision plus complète de l'homme et de sa destinée.

Ce qui donne à l'expérience évangélique de franciscaine sa vraie dimension et sa puissance de séduction, c'est précisément cette rencontre entre l'Evangile et les aspirations profonde des hommes, entre le message de Jésus et les forces créatrices de l'histoire. Non pas que François ait cherché le moindrement à adapter l'Evangile à son temps. La réalité est à la fois plus simple et plus profonde. L'Evangile est devenue lumière et vie en cet homme, parce qu'il a rencontré toutes les forces vives qui étaient en lui et qui étaient aussi celles de son temps. (...)

François a retrouvé l'humilité de Dieu, l'humanité de Dieu. Non seulement comme objet de dévotion, mais aussi comme un principe nouveau de société. Il a compris que la reconnaissance du Dieu de l'Evangile ne peut s'accomoder de n'importe quelle organisation collective ; qu'elle est inséparable de la transformation de nos rapports humains ; qu'elle fait corps avec la recherche et la création d'une vraie fraternité : une fraternité ouverte à tous. (...)

Ami lecteur, je t'invite à (...) découvrir [cette histoire du Pauvre d'Assise]. Ce n'est pas une biographie, à proprement parler (...). C'est plutôt une approche de l'expérience évangélique de François, à la lumière de l'histoire. J'ai cherché à comprendre cette expérience, en la replaçant dans le bouillonnement d'une époque. Mon intention a été de mettre en lumière la rencontre de l'Evangile et de l'histoire des hommes. Une rencontre qui, je crois, demeure éclairante pour nous aujourd'hui. (...)"

Eloi Leclerc, Saint François d'Assise, le retour à l'évangile, Desclée de Brouwer, avril 2004 (1998), 221 pages (21 euros).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :