The revenant

Publié le par Christophe Delaigue

C'est une histoire de vengeance, de rage de vivre, au coeur de chasses à l'homme qui sont des courses à la survie entre indiens et colons. C'est sans pitié, violent. Et quand je dis "violent" je devrais en fait écrire "quasi bestial".

Et en même temps, c'est étonnamment beau. Pas tant l'histoire – ou plutôt pas tant cette mise en scène, ces luttes, ce sang – mais la photographie et la bande son. Les paysages et leurs prises de vue c'est magnifique, et la musique est sublime. Et comme le film est lent – ce qui permet sans doute de supporter cette rage violente de vivre – on en profite vraiment ; des instants de paix et même d'éternité. Le temps suspendu, le temps de la longue marche du héros (Léonardo di Caprio, magistral), de sa traque patiente, de ses pensées aussi et de ses souvenirs du passé. Sa femme, son fils, ceux qu'il a aimé, qu'il aime, et qui sont sa raison de survivre.

Un film au final "étonnant"... C'est "trop" pour un seul homme, c'est beaucoup pour nous spectateurs, et en même temps c'est beau... Pas étonnant que les avis soient très partagés. Mais je ne regrette pas de l'avoir vu...

Publié dans Cinéma