Le confident

Publié le par Christophe Delaigue

Le confident

On me l'avait conseillé, je ne suis pas déçu, c'est un très beau petit roman. Même si, il est vrai, j'ai eu un peu de mal dans les premières pages. Le style ? L'alternance des récit entre Camille, cette jeune femme éditrice qui reçoit ces lettres et, justement, le récit de ce jeune homme, Louis, dans ces lettres qu'il envoie ?

Quoi qu'il en soit, cette histoire nous prend, elle est bien menée, avec une forme de suspens qui nous tient, et ce jusqu'aux toutes dernières lignes du livre. C'est réussi, vraiment.

De quoi s'agit-il ? Un récit des origines, un peu à la Abraham, Sarah et Agar ; en tout cas et en fait un récit de filiation impossible au cœur de l'amitié entre deux femmes, puis de la peur de l'une envers l'autre. C'est aussi l'histoire de deux amours impossibles, de quatre destins brisés, sur fond de guerre, ce qui en rajoute au drame. Ces lettres, que vont-elles révéler à Camille ?

Hélène Grémillon signait là son premier roman, aujourd'hui traduit en 27 sept langues et qui fut récompensé par cinq prix littéraires.

Hélène Grémillon, Le confident, Folio, 2012 (Plon - J.-Cl. Lattès 2010), 315 pages (format poche).

Publié dans Romans et récits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :