Le blog de Christophe Delaigue, prêtre à Grenoble : homélies, cinéma, lectures…

Red Joan

 

Ce film actuellement au cinéma est inspiré de faits réels : l'arrestation d'une vieille femme de 80 ans pour trahison de secrets d'Etat. C'est l'histoire de la course à la bombe atomique et d'une jeune femme scientifique visiblement assez brillante qui va se retrouver assistante dans l'équipe anglaise qui est chargée de ce projet. Elle a des amitiés communistes, on va vouloir l'utiliser.

Le film alterne scènes d'interrogatoire et scènes du passé qui remontent à la mémoire de notre vieille femme inoffensive ou qui sont ce que l'enquête à déjà trouvé. Et c'est en fait non seulement une belle histoire d'amour, mais surtout l'histoire d'une jeune femme qui avait compris très vite que cette course à la bombe nucléaire était le risque d'une nouvelle guerre mondiale et qui avait décidé de coopérer avec l'URSS, alors alliée à l'Occident dans sa lutte contre l'Allemagne nazie, pour que tous soient à égalité et que cette arme terrible ne puisse être utilisée autrement qu'en arme de dissuasion.

Comme elle le dira : si on regarde en arrière, n'avait-elle pas raison ? Est-ce un crime de trahison que d'avoir voulu servir la paix ?

C'est intéressant, très bien interprété par Judi Dench entourée notamment de Stephen Campbell Moore (le Pr. Max David) et de Tom Hugues (Léo, l'amant communiste) ; intéressant donc, même si l'alternance d'époque est un peu mécanique et le rythme un peu lent dans la première moitié du film.

La bande annonce...

Retour à l'accueil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :