Le ghetto intérieur

Publié le par Christophe Delaigue

Le ghetto intérieur

C'est l'histoire d'un homme qui a quitté son pays, la Pologne, pour l'Argentine. Bien avant la 2ème guerre mondiale. Sa famille, elle, est restée à Varsovie.

Alors que les terribles évènements qui aboutiront à ce qu'on appellera la « solution finale » montent et se font pressentir sans qu'on veuille vraiment entendre ou voir la réalité, Vicente va redécouvrir en lui sa judéité. Et comprenant peu à peu ce qui se joue là-bas, il va entrer dans une forme de déni lié à une sorte de culpabilité paralysante, un refus de voir, de dire, d'entendre, qui va se traduire par un silence.

Un silence dans lequel il va s'enfermer et entraîner sa famille qui le perd.

Il est vivant mais ne vit plus. Et nous assistons à cela, impuissants, en même temps que nous est racontée la mise en place progressive de cette extermination massive...

Un témoignage poignant qui raconte l'histoire de ce silence. Une mise en récit tel un roman que l'on doit à l'écrivain argentin Santiago H. Amigorena, petit-fils de Vicente Rosenberg.

--------------

Santiago H. Amigorena, Le ghetto intérieur, folio, janvier 2021 (P.O.L. 2019), 179 pages (format poche).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :