Les lendemains

Publié le par Christophe Delaigue

 

Après Tout le bleu du ciel, encore un beau roman de Mélissa Da Costa, encore sur les thèmes de la mort et de la vie, au coeur des drames que nous avons à traverser.

C'est l'histoire terrible d'Amande qui vient de perdre son mari et leur bébé à naître. Elle se mure dans le silence, dans le noir, loin de tous. Et petit à petit, au contact de la nature notamment, la vie va se faufiler, reprendre ses droits, la rejoindre et l'emporter. C'est très beau.

Comme dans Tout le bleu du ciel la question de la spiritualité est présente, à sa façon, celle un peu ésotérique ou syncrétiste de beaucoup de jeunes et moins jeunes en recherche, autrement que les traditions familiales. Une plongée dans cet univers là mais qui a au moins le mérite, contrairement à beaucoup de romans ou de films, de ne pas éluder cette question du spirituel, tellement importante dans ces thématiques là.

En tout cas un roman assez touchant, bien raconté. Je pense que j'ai mieux aimé Tout le bleu du ciel, qui a quelque chose d'assez puissant dans le récit et l'écriture, mais un beau roman aussi, je trouve.

--------------

Mélissa Da Costa, Les lendemains, Le Livre de Poche, aout 2021 (Albin Michel, 2020), 381 pages, 7€90.

Publié dans Romans et récits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :