Le blog de Christophe Delaigue, prêtre à Grenoble : homélies, cinéma, lectures…

Chine, retiens ton souffle

Chine, retiens ton souffle

Comme pour le cinéma, je suis spontanément peu amateur de littérature asiatique et notamment chinoise. Mais ce roman m'aura finalement tenu jusqu'au bout. Avec une bonne intrigue.

Ce livre, voilà plusieurs mois qu'il attendait sur une étagère de ma bibliothèque, prêté par une de mes infirmières du moment, fan de romans policiers. Mais je n'arrivais à m'y mettre. Au final, je ne suis pas déçu, même si je reste quand même un peu sur la réserve. Car le style ne rend pas ces pages si simples à lire, et on peut se perdre un peu vite dans les prénoms et les noms chinois !

Dans ce polar, deux enquêtes se croisent. Sur fond de crise climatique et politique quant à la pollution atmosphérique des grandes métropoles de Chine et un déni scandaleux de la part des autorités de l'Etat – pour des intérêts économiques évidemment...

L'inspecteur principal Chen, héros de ce roman, poète à ses heures, est sollicité pour une enquête de ce qui va assez vite lui apparaître comme étant des meurtres en série, mais le voilà appelé en même temps pour une affaire politique secrète qui semble de la plus haute importance puisqu'elle lui est confiée par un cadre du Parti bien en vue. Une affaire complexe qui va le replonger dans son passé – le roman ne manquant pas de faire des liens avec d'autres qui précèdent.

C'est plutôt bien construit et bien mené, mais dans son style un peu lent, tel un film asiatique. Mais ce n'est pas inintéressant sur ce que cela dénonce des choix politico-économiques et climatiques en Chine. C'est même assez effrayant. C'est en tout cas intéressant, tel un documentaire en forme de polar. Pourquoi pas !?

--------------

Qiu Xiaolong, Chine, retiens ton souffle, Points, novembre 2019 (Liana Levi, 2018), 288 pages.

Retour à l'accueil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :