Le blog de Christophe Delaigue, prêtre à Grenoble : homélies, cinéma, lectures…

Homélie jeudi 2 juin 2022

Homélie jeudi 2 juin 2022

Jeudi de la 7ème semaine du Temps pascal

[Carmel ND de Surieu]

Ac 22,30 ; 23,6-11 / Ps 15 (16) / Jn 17,20-26

 

Nous voilà invités, ce matin encore, à entrer dans cette grande prière de Jésus pour ses disciples et ceux qui viendront après eux. Et notamment à entrer ce matin dans sa prière pour l’unité entre nous.

L’unité et la communion c’est un défi, l’unité dans nos communautés, l’unité dans notre Église – y compris notre Église diocésaine – et l’unité entre les différentes Églises et communautés ecclésiales qui se sont divisées au cours des siècles…

L’unité, nous dit Jésus, elle se fera en Dieu : « Qu’ils soient un en nous ». Elle ne peut donc se faire, cette unité, que par l’Esprit Saint, l’Esprit Saint qui est le lien d’amour et de communion entre le Père et le Fils, l’Esprit Saint qui nous est promis à nous aussi et que nous allons célébrer tout particulièrement dimanche. Car il nous faut invoquer pour qu’il vienne nous renouveler – nous, c’est-à-dire chacun et toute l’Église.

L’enjeu, dit Jésus, c’est que le monde croie. Car nous sommes faits pour le monde, pour être un signe visible et efficace, c’est-à-dire qui agisse, qui vive l’Évangile. Être une « Église en sortie », dirait le pape François.

Et l’enjeu c’est que le monde croie que le Christ est venu du Père pour nous révéler qui il est et son amour sauveur, sa miséricorde. Que le monde croie que le Christ est ressuscité et donc qu’avec lui la vie est et sera plus forte que tout mal et que toute mort – même malgré les apparences parfois. Et que nous sommes appelés à en vivre concrètement, les uns pour les autres, notamment en étant « miséricordieux comme le Père est miséricordieux » (Lc 6,36) …

Voilà l’enjeu et ce dont nous devons témoigner. Et voilà pourquoi le Christ Jésus prie pour notre unité, car il l’a dit au soir du lavement des pieds : « C’est à l’amour que [nous aurons] les uns pour les autres que l’on reconnaîtra que [nous sommes ses] disciples » (Jn 13,35) …

Là se manifestera l’unité. Car il n’y a pas d’unité réelle sans amour et il n’y a pas d’unité retrouvée sans chemins de réconciliations.

Alors prions et demandons l’Esprit Saint. Qu’il descende sur nous et sur toute Église, qu’il nous renouvelle, et qu’il nous donne de vivre vraiment l’Évangile. Amen.

Retour à l'accueil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :