Ceux qui restent

Ceux qui restent

J'ai plutôt bien aimé ce roman. du moins quasi jusqu'à la fin. c'est plutôt bien écrit, il y a une vraie histoire et c'est plutôt bien mené. Et surtout c'est intéressant : ça nous plonge dans le monde des militaires qui rentrent d'Opex, leur vie familiale et les équilibres pas très simples à trouver, et la question du syndrome post-traumatique quand la mort a pu ravir l'un des membres de l'équipe et que la peur a pu vous prendre... C'est intéressant.

L'histoire c'est celle de quatre « frères d'armes ». L'un a décidé de tout plaquer, un autre a disparu et ils vont se lancer à sa recherche. On alterne entre « ici » – le présent du récit – et « là-bas » – ce qui a pu se passer, cette fameuse opération qui a mal tourné et leur vie sur la base militaire.

Le petit bémol que je mets – et que j'ai mis dès les premiers mots de ce post' – c'est le dénouement, le pourquoi « Lulu » a disparu. Pourquoi pas, c'est une réalité qu'il faut entendre aussi, pourquoi pas...

C'est en tout cas un premier roman de cet auteur, qui reste – de mon petit point de vue – quand même plutôt réussi. En tout cas j'ai passé un bon moment de lecture, j'ai trouvé intéressant, je n'ai pas eu envie d'arrêter avant le fin, donc c'est pas mal !

--------------

Jean Michelin, Ceux qui restent, Pocket, août 2023 (éditions Héloïse d'Ormesson, 2022), 246 pages (format poche).

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :