Second tour

 

J'ai beaucoup aimé. J'ai beaucoup ri, et la musique est vraiment magnifique. Une belle comédie qui paye pas de mine mais un super film en fait – ça paye pas de mine surtout si on juge un peu vite à la seule bande annonce qui m'avait laissé un peu dubitatif, mais j'ai fais confiance à une amie qui l'a conseillée !

Après, le problème de ce genre de film c'est qu'on ne peut pas trop en dire au risque de trop dire et de dévoiler ce qui rend l'histoire originale et intéressante...

Dire quand même que c'est une histoire de fin de campagne d'élection présidentielle, d'un candidat un peu étonnant puisqu'il sort quasi de nulle part, du moins en politique, et qu'on se demande quand même pour qui il court ! C'est du moins ce qui va interroger cette journaliste un peu « ratée » – si j'ose dire cela, et « ratée » non pas dans le jeu d'acteur mais le personnage lui-même, dans sa carrière de journaliste, du moins dans ce qu'on attendrait d'elle et ce qu'elle fait plutôt... Et donc c'est l'histoire de l'enquête journalistique de cette femme pas si « ratée » en fait qui est même plutôt fine dans l'analyse et pour remarquer l'un ou l'autre détail qui échapperait aux autres et qui va vouloir comprendre alors qui est ce candidat et pourquoi ce qui lui arrive en cette fin de campagne lui arrive !

C'est Albert Dupontel qui interprète avec un certain brio notre cher candidat, Pierre-Henri Mercier. Et c'est Cécile de France qui joue cette journaliste que j'ai osé qualifier d'un peu « ratée » mais pas si « ratée » en fait. Et c'est une belle histoire qu'ils déroulent là sous nos yeux, dans ce film signé Albert Dupontel.

Le précédent que j'avais vu de Dupontel et que j'avais bien aimé aussi c'était Adieu les cons ; j'y repensais il y a peu de temps, avec presque l'envie de le revoir...

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :