Dans la maison

Publié le par Christophe Delaigue


http://fr.web.img1.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/91/17/25/20133111.jpg

Pour faire un roman il faut un héros qui convoite quelque chose mais qui va rencontrer des obstacles, parfois en lui-même. Il faut une intrigue, des rebondissements, des attentes du lecteur qui soient comblées, mais des surprises aussi, et surtout un dénouement à la fois imprévisible et tellement logique. Et s'il en était pareil d'un film ?

Germain (Fabrice Luchini) est professeur de français. Il repère un élève, Claude (Ernst Humhauer), dont une rédaction l'interpelle. Aurait-il un don pour écrire ? Il est en fait fasciné par ce jeune garçon et ce qu'il raconte. Il y a un côté voyeuriste dans ces pages que livrent Claude ; et voilà Germain pris dans cette histoire et qui veut savoir où ça va aller, et qui pousse Claude. Et ne deviendrions-nous pas voyeuristes à notre tour, impatients de voir ce qui va advenir, de comprendre, pris par l'intrigue ?

Quel est la part de réel de cette littérature qui émerge et se construit ? Quel est d'ailleurs, plus généralement, la place de l'art pour dire ce réel ? C'est une question qui se pose dans la famille même de Germain, avec sa femme (Kristin Scott-Thomas) qui tient une galerie d'art contemporain, chose à laquelle Germain semble ne rien comprendre.

Un film étonnant et fascinant en même temps. Etrange, du coup, faisant preque poindre en soin comme l'ombre d'un sentiment de malaise qui vous traverserait subrepticessement... On a envie d'en savoir plus, que l'histoire se déroule et avance ; et en même temps, est-ce vraiment très sain tout cela ?

C'est très réussi, avouons-le. Et bien vu...

La bande annonce : link

Publié dans Cinéma