L'amour du prochain... ?!

Publié le par Christophe Delaigue

Petit extrait de ma lecture de ce jour, dans le dernier livre du frère Adrien Candiard, dominicain : Quand tu étais sous le figuier... Propos intempestifs sur la vie chrétienne (éditions du Cerf, mars 2017, pages 27-28) :

« [...] L'amour que nous devons au prochain est toujours dérangeant ; s'il ne nous dérange jamais, c'est que nous n'avons pas commencé à l'aimer. J'y pensais il y a quelques mois, quand des centaines de milliers de migrants fuyant la guerre ont commencé à affluer en Europe. Le pape François a appelé les catholiques du continent à accueillir ces réfugiés. Beaucoup l'ont entendu, mais cet appel a parfois troublé quelques chrétiens sincères, qui répondaient qu'un tel accueil, pour des raisons économiques ou identitaires, était tout de même bien compliqué. Sans blague ? Bien sûr que c'est compliqué, bien sûr que cela remet en question un confort, matériel ou non, par ailleurs parfaitement légitime ; mais précisément, c'est le principe, c'est l'idée, la charité n'est pas autre chose. Car non seulement l'amour fait du bien au prochain – le réfugié que l'on accueille se réjouit d'être accueilli – mais cela fait encore du bien à celui qui aime, parce qu'il a là l'occasion de sortir de la prison de ses habitudes confortables. L'alternative au dérangement, ce n'est pas la tranquillité ; l'alternative au dérangement, c'est l'enfer, qui n'est que le nom technique de l'isolement choisi et accepté pour l'éternité. [...] »

Publié dans Méditations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :