Le corps brisé

Publié le par Christophe Delaigue

Le corps brisé

C’est en 1986 que Jean Vanier écrivit ce livre qui a du souffle et que j'ai trouvé impressionnant. Destiné aux jeunes qu’il rencontre, dans un style plutôt incisif tout autant qu’il est méditatif, il s’agit pour le fondateur de l’Arche de nous dire son credo, sa foi : foi en la vie, foi en chacun, foi en Dieu.

Certes nous pouvons trouver les évènements du monde désespérants et angoissants, certes il y a tant de violence autour de nous et sur tous les continents, certes nous nous sentons parfois, si ce n’est souvent, bien impuissants face à tant de misère humaine ; mais au cœur de tout cela, un chemin de bonheur et d’espérance est possible. Une « petite voie », dit Jean Vanier, qu’il voudrait nous faire découvrir, celle de ce qui est vécu, humblement, jour après jour, dans ces communautés de l’Arche qu’il a fondées à partir de 1964. Une expérience qui en rejoint tant d’autres, rappelle-t-il, sous d’autres formes…

Ce livre a du souffle, vraiment. Il pourrait même être décapant, du moins bouleversant, pour qui accepterait de se laisser questionner, déplacer, et même transformer… Il est en tout cas un formidable message et appel d’espérance !

Après avoir partagé en introduction sa foi en l’homme, quel qu’il soit, sa foi en chacun, y compris le « pauvre » ou l’exclu, Jean Vanier nous décrit les angoisses et les violences de ce monde, tous ces maux qui nous font douter d’un bonheur possible ou d’un sens à la vie, ces maux qui peuvent aussi nous faire douter de Dieu et qui peuvent nous paralyser… Des pages un peu dures, il est vrai, mais comme pour mieux mettre en valeur ce qu’il veut nous raconter ensuite, ce qu’il appelle « Le plan de Dieu » ; il nous y partage sa foi en ce Dieu sauveur et créateur qu’est le Dieu de la Bible, nous racontant à grands traits toute l’histoire sainte, cherchant à témoigner simplement de ce Dieu qui est pour lui comme un moteur d’espérance.

Au cœur de ces pages, un trésor : son credo en Jésus, sa foi en cet homme, ce Fils de Dieu. Trente pages où Jean Vanier nous offre le message de vie et de libération de Celui qui guide sa vie et toute son action, trente pages où il nous donne à découvrir Celui qui nous révèle un Dieu Père, aimant, qui croit en chacun et qui nous appelle à sa suite à apprendre à aimer chacun quel qu’il soit et à faire tomber ces barrières que les hommes dressent entre eux.

Et comme en réponse à cette foi mise en mots, Jean Vanier développe ensuite ce que veut dire pour lui suivre Jésus, ce à quoi cela nous appelle ; ou, pour le dire autrement, il nous donne son témoignage de vie, son expérience à l’Arche, nous montrant combien l’Evangile peut entrer en résonnance avec ce qu’il a découvert au contact de ces pauvres et ces exclus que sont les personnes handicapées mentales, et combien ce qu’il a découvert et vécu avec ces personnes peut entrer en résonnance avec l’Evangile et avec ce qu’annonce et invite à vivre Jésus. Au passage, ou plutôt au cœur de tout cela, son témoignage que la rencontre du « pauvre » quel qu’il soit transforme chacun, et que l’acceptation de nos propres fragilités, grâce à l’autre, peut permettre à la vie de jaillir, la joie même, dans cette commune humanité souffrante que nous avons en partage, grâce à des relations simples, vraies et aimantes. La voilà cette « petite voie » que Jean Vanier voulait nous faire découvrir et qu’il nous reste à vivre !

C’est bouleversant, pas seulement de sincérité et d’authenticité, mais d’espérance ; une espérance qui est à la portée de chacun de nous, une espérance que nous pouvons faire nôtre, à notre mesure, avec ceux qui nous entourent. Une espérance qui peut faire advenir bonheur et paix. C’est en tout cas l’expérience de Jean Vanier et des communautés de l’Arche.

« Le présent livre est écrit pour ces jeunes qui sont parfois rebelles et en colère, et pourtant accueillants ; parfois perdus, et pourtant en recherche, assoiffés de vie, avançant à tâtons ; parfois dans la détresse, et pourtant gardant en eux une lueur d’espérance. Que ce livre nous aide tous à découvrir les eaux vives venant des brisures du monde et du Cœur de Jésus ».

Jean Vanier, Le corps brisé. Retour vers la communion, Parole et Silence, 1998, 191 pages (14 €).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :