Shokuzaï

Publié le par Christophe Delaigue

Ce film japonais est sorti en 2013, en deux volets (deux films) qui forment un tout : "Celles qui voulaient se souvenir" et "Celles qui voulaient oublier".

Shokuzaï

Elles sont 5 femmes liées par ce drame que fut la mort de la petite Emili. Sa mère et ses 4 amies d'école. La mort et la culpabilité traversent leur histoire, mais aussi cette promesse de compensation qui lie ces 4 enfants à cette mère désespérée car elles ont vu le visage de l'assassin mais n'arrivent pas à s'en souvenir.

Quinze ans après, que sont-elles devenues ? Comment essayent-elles de vivre après ce drame et surtout avec cette pénitence qu'elles ont à accomplir, qu'elles doivent en fait trouver, et dont il faudra rendre compte ? Et la mère d'Emili, que cherche-t-elle encore si ce n'est une réparation impossible ou on ne sait quelle autre vérité... ?

Shokuzaï

Réalisé par Kiyoshi Kurosawa, avec une Kyôko Koizumi superbe dans le rôle de la mère, ce film à la fois est à la fois dur et vraiment très beau, avec de très belles prises de vues et une bande son qui sert bien chaque chapitre de ce dytique qui vaut vraiment le coup.

Une très belle réflexion sur le péché, l'expiation, le pardon... dans une culture tellement différente de la nôtre.

Pour avoir un aperçu, avec la bande annonce, c'est par là...

Publié dans Cinéma