Homélie dimanche 26 juillet 2015 - Brésil

Publié le par Christophe Delaigue

17ème dimanche du Temps Ordinaire

Olinda [diocèse de Olinda e Recife - Brésil]

2R 4,42-44 / Ps 144 (145)/ Ep 4,1-6 / Jn 6,1-15

[Quelques mots introductifs sur ce que je découvre depuis trois jours, ma joie et mon émotion, puis...]

Avec cette page d'Evangile nous sommes au début du grand discours sur le Pain de Vie, au chapitre 6 de l'évangile de Jean. Jésus va se révéler comme celui qui est le Pain descendu du Ciel, Celui qui peut nous faire accéder à la vie éternelle.

La question qui me vient : en voulons-nous de cette vie promise ? D'ailleurs qu'est-elle cette vie éternelle ? Quand les disciples ont posé un jour cette question à Jésus il leur a répondu : "La vie éternelle ? C'est de connaître Dieu le Père et Celui qu'il a envoyé." Connaître Dieu lui-même et son Fils Jésus. Vivre en intimité avec eux.

Voilà le mystère de l'eucharistie : Jésus, par la puissance de l'Esprit Saint, vient établir sa demeure en chacun de nous ! Il veut se faire l'intime de chacun de nous !

Voulons-nous vraiment l'accueillir ? Croyons-nous vraiment qu'il veut vivre en nous ? Sommes-nous prêts, vraiment, à le laisser prendre toute sa place dans notre vie ?

Dans notre vie Dieu peut faire de grandes choses, je vous l'assure ! Avec le petit peu de nos vies, il peut faire de grandes choses ! En nous, mais aussi autour de nous, grâce à ce que nous pourrons vivre et faire ensemble, en Eglise, en priant l'Esprit Saint.

Dans l'Evangile de ce jour j'ai été frappé par cette foule qui se presse, nombreuse. Sans doute qu'il y avait cette ferveur et cette joie que je ressens tellement chez vous depuis trois jours et qui m'émeut beaucoup. Et j'imagine Jésus face à cette foule, Jésus qui se laisse toucher par cette ferveur. Ils ont faim ? Evidemment qu'il va les nourrir. Mais pour cela il a besoin de ce que chacun pourra offrir. Il a besoin des disciples pour distribuer les cinq pains et les deux poissons, il a besoin aussi de ce presque rien que sont ces cinq pains et ces deux poissons qui vont pourtant nourrir tant de monde, et il a besoin de la confiance de chacun. La confiance des disciples qui se demandent bien comment il va faire; et celle de ceux qui vont recevoir ce presque rien pour autant de monde et qui doivent se demander comment ça va pouvoir les nourrir.

Jésus a besoin de notre confiance. Il a besoin que nous nous rappelions que Dieu donne. Qu'il donne comme pour la mane au désert, peut-être pas ce qu'on aurait voulu, peut-être pas autant qu'on voudrait, mais il donne. Et chaque jour ce dont il faudra. A nous de faire avec ce que nous aurons reçu !

Dieu donne, oui. Et il y en aura pour tous, pour tous ceux qui sont là pour recevoir, quelle que soit je crois l'intensité ou la solidité de leur foi. Jésus n'a-t-il pas dit un jour avec une parabole qu'avoir la foi grosse comme une graine de moutarde, minuscule, cela suffisait ?

Je le redis, Dieu peut faire de grandes choses dans l'ordinaire de nos petites vies. Mais voulons-nous bien lui faire cette confiance là ?

En plus, nous dit-il, c'est pour ceux qui sont là, vous, nous, la foule de l'Evangile, mais c'est pour beaucoup plus ; il voudrait que ce soit pour tous ! Il resta ce jour là du pain en surplus, douze paniers ! Douze comme les douze tribus d'Israël, douze comme les douze apôtres. Douze, c'est-à-dire pour tous ! Jésus voudrait que tous aient part à sa vie !

Et là encore il a besoin de nous, de chacun de nous. Ce pain de l'eucharistie que nous allons recevoir, le don de sa vie, Jésus vient ainsi établir sa demeure en nous pour que nous vivions de Lui et que nous soyions des témoins de l'amour de Dieu pour tous. Des témoins concrets, des témoins en actes. Chacun et ensemble, en Eglise.

Dieu a besoin de notre confiance et Dieu a besoin de chacun de nous ! Soyons-en convaincus ! Prions l'Esprit Saint qui sera notre force, la force de l'amour de Dieu. Amen !

Publié dans Homélies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :