L'Autre Sommeil - Julien Green

Publié le par Christophe Delaigue

Le titre de ce roman, qui peut étonner, est emprunté à une citation de Pascal qui ouvre ces pages : “Qui sait si cette autre moitié de la vie où nous pensons veiller n'est pas un autre sommeil un peu différent du premier, dont nous nous éveillons quand nous pensons dormir ?”

C'est un récit. Où Denis, le jeune héros, se raconte et advient à lui-même ; il nous raconte son adolescence et les toutes premières années de sa vie adulte, au regard de quelques événements fondateurs : la mort de son père, le départ de son cousin Claude, ses premiers sentiments amoureux, et la mort de sa mère, occasion de revoir Claude, occasion de découvrir ou plutôt s'avouer alors ce qui se cache au fond de lui. C'est l'histoire d'une naissance à soi-même, dans ces épreuves et ces évènements qui viennent questionner le sens de toute vie et mettre en éveil qui nous sommes, une seconde ou nouvelle naissance ainsi que Denis le dit : “L'homme naquit en moi dans des larmes d'angoisse” (p.50).

Julien Green, lui, nous dit dans sa préface à la réédition de 1974 que “Ce récit est un adieu à l'enfance”, la sienne en fait, puisqu'il commença ces pages en 1929, qu'elles contiennent une part autobiographique que sont ces souvenirs qui parsèment cette histoire et en furent un point de départ à son écriture et qu'il y affronte ainsi, sans la nommer jusqu'au bout, sa propre vérité. Comme notre auteur le précise d'ailleurs (toujours dans sa préface de 1974) : “On se demande si le jeune écrivain se rend compte de ce qu'il fait lorsqu'il s'assoit devant une feuille blanche. Sa plus lourde erreur est de croire qu'il invente alors qu'il se raconte à lui-même sa propre vie”...

---------------

Julien Green, L'Autre Sommeil, Fayard, 1994 (Plon 1931), 103 pages.

Publié dans Romans et récits