Le jour où la Durance

Publié le par Christophe Delaigue

 

Un très beau roman... qui gagne en intensité plus il avance...

Tout commence comme l'histoire d'un deuil. Car c'est l'histoire d'une mort. Celle d'un fils. Handicapé. L'histoire de cette mort et des rites d'à-Dieu à prévoir, à envisager, dit sa soeur, psychiatre. Mais Sylvia ne sait pas. Elle devrait, elle est sa mère, leur mère. Mais elle se demande bien pourquoi il faudrait car pour elle c'est comme si la mort de Bastien ne changeait rien... Est-ce si vrai ?

C'est l'attente. L'attente des funérailles. Il meurt un dimanche, ce sera le jeudi. Et là, son histoire qui se dit et se raconte, qui revient en mémoire. Celle de Bastien mais plus encore celle de Sylvia. Sa douleur de mère. Et déjà de fille.

Voilà donc que sa mort change bien quelque chose, en fait. Elle avait appris à taire ses questions et ses pourquoi. C'est tout juste si elle le voyait comme quelqu'un et pas juste un poids que la vie vous a donné et qu'il faut traîner, une présence encombrante. En apparence en fait. Car au-dedans, en soi, c'est tellement plus complexe et mêlé...

L'histoire de cette mère. Et de la soeur. Celle du père aussi, évidemment. Leur histoire familiale, son histoire familiale à elle, Sylvia, une histoire de mères et de filles, avec cet enfant qui vient tout bouleverser, les liens et la place de chacun. Une histoire où vie et mort sont liées depuis longtemps. Questions  et silences aussi. Depuis longtemps, oui, peut-être même dès le début, mais quel début ? La naissance de Bastien ? Son enfance à elle ? Une histoire de deuils et de mémoires Et de comment on aime, dans le réel de ce qu'est cette famille. Comment on s'aime. Comment on se laisse aimer, aussi. Et de comment on se protège de ce réel qu'il faut bien affronter pourtant...

Marion Muller-Colard, théologienne protestante et notamment auteure du si beau livre sur la question de Dieu et la souffrance L'Autre-Dieu, nous offre là un récit touchant et bouleversant, étonnant, et nous entraîne dans les flots de la vie, tels ceux de la Durance... Très beau, vraiment...

--------------

Marion Muller-Colard, Le jour où la Durance, Gallimard, coll. Sygne, septembre 2018, 183 pages, 18€.

Publié dans Romans et récits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :