Mandela

Publié le par Christophe Delaigue

Mandela

Le film sortait alors que Mandela mourait... Véritable symbole pour son peuple et plus largement pour son pays, cet homme et son histoire ne peuvent que nous interpeler. L'espérance d'une vie et d'un monde meilleurs qui fut son moteur plutôt que la haine et la vengeance ; cette conviction que si l'on peut apprendre à haïr alors on peut aussi apprendre à aimer...

Après Invictus mais aussi Goodbye Bafana, voilà un très beau film sur cet homme à la destinée hors du commun, un film qui ne nie pas les violences qui traversèrent la vie de Mandela comme Mandela lui-même, un film qui retrace son histoire jusqu'à son accession à la tête de l'Afrique du Sud, l'histoire aussi de sa femme Winnie qui ne prit pas les même options que lui, l'histoire enfin d'un pays que la peur de l'autre et la violence auraient pu faire exploser.

On pourra reprocher au film de nier ou plutôt d'évacuer d'un revers de manche la question de Dieu et de la foi que Mandela n'excluait pas même si cela restait pour lui de l'ordre de l'intime et du privé...

En tout cas il n'en demeure pas moins que c'est émouvant de voir se jouer ces pages ô combien importantes de l'histoire récente de notre humanité, bien desservies en pus par les acteurs, par les prises de vue et par la bande son. Une belle mise en scène et en images de l'autobiographie de Mandela : Un long chemin vers la liberté.

Un petit avant goût ? Avec la bande annonce qui résume bien la sagesse que Mandela a acquise au cours de ses longues années de captivité, ce "long chemin vers la liberté" (comme le dit bien le sous-titre de ce film)... Il s'agit d'ailleurs des dernières images du film (plus qu'une traditionnelle bande annonce qui en condense les images et idées principales).

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :