Le blog de Christophe Delaigue, prêtre à Grenoble : homélies, cinéma, lectures…

Deux jours, une nuit

Deux jours, une nuit

Sandra (Marion Cottilard) apprend qu'elle va être licenciée. Pour que ses 16 collègues de l'atelier puissent conserver leur prime. Sandra sort d'une dépression, et l'entreprise, qui doit faire des économies, a réussi à tourner sans elle, pendant son absence.

Sandra est soutenue par Juliette, une de ses collègues, qui veut qu'elle se batte. Sandra est aimée, entourée et accompagnée par son mari, Manu (Fabrizio Rongione) qui va lui aussi l'aider à ne pas baisser les bras. Sauf que Sandra est fragile. Et qu'elle n'a que le temps d'un week-end pour obtenir le soutien de ceux qui revoteront, le lundi matin, pour elle ou leur prime.

Sandra va arriver à se battre, et gagne un combat, sur elle même.

C'est un peu lent mais c'est un beau film. Signé les frères Dardenne.

La bande annonce...

Retour à l'accueil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :