Le blog de Christophe Delaigue, prêtre à Grenoble : homélies, cinéma, lectures…

La foi n'est pas un bonbon au miel

La foi n'est pas un bonbon au miel

J'avais repéré ce livre, quand il est sorti en librairies, il y a 3-4 ans déjà. A cause du titre. Mais je ne connaissais pas encore cet auteur. Et pour dire vrai l'argument publicitaire de l'éditeur, imprimé sur la couverture, m'avait plutôt fait l'effet inverse que celui escompté, me repousser : Don Epicoco le prêtre phénomène en Italie...

Ces pages sont encore une très belle lecture spirituelle et encore de ce prêtre dont j'ai déjà parlé à plusieurs reprises et de plusieurs de ses livres sur ce blog.

Ici il nous emmène à refonder notre vie spirituelle et notre chemin de sainteté à l'école des trois vertus théologales que sont la foi, l'espérance et la charité. Des vertus théologales c'est-à-dire qui sont des dons de Dieu. Et qui sont plus que la seule confiance parce que nous saurions des choses sur Dieu, plus aussi qu'un regard positif sur la vie et plus que l'appel à aimer au sens de faire du bien à ceux qui nous allons croiser et qui en ont besoin.

Je me disais que ces pages sont un véritable appel à une confiance en la vie, telle qu'elle est et jusqu'en nos traversées parfois difficiles ou douloureuses, confiance en la vie qui se fait confiance en Dieu. Pas seulement qu'il existe et qu'il est là mais qu'il nous aime. Y compris malgré tout, malgré nos épreuves. Et peut-être même jusque là et jusque dans la question du sens à tout cela… Croire aussi qu'avec lui aucune ténèbre n'est complètement obscure, qu'une lumière est ou va être donnée. Et qu'ainsi je peux vivre et aimer, aimer comme lui nous aime, appel du coup à me laisser aimer, ce qui m'ouvre un chemin de vie, justement.

A ces trois chapitres autour de chacune de ces trois vertus théologales vous ajoutez ensuite un quatrième sur l'Esprit Saint, ou plutôt sur la vie chrétienne comme chemin où nous apprenons à laisser l'Esprit Saint nous renouveler de l'intérieur et changer nos coeurs. Alors nous pouvons avancer et traverser les épreuves, sans croire que Dieu va les supprimer de façon magique mais en consentant à ce que là soit notre chemin avec lui, que là il vient nous rejoindre et que là est le salut (cette idée ou ce thème est fondamental pour notre jeune auteur puisqu'on le retrouve dans ses autres livres, du moins ceux que j'ai lus).

Le tout est précédé d'un Prologue qui aborde le thème de la conversion et qui nous introduit à ce que veut dire être et devenir disciples... Et le tout se conclut par quelques pages qu’on pourrait dire sur la mission – quelques éléments complémentaires et conclusifs quant à une foi en actes – par la méditation d'un récit de guérison du début du livre des Actes des Apôtres.

L'ensemble de l’ouvrage est d'ailleurs empreint de récits bibliques qui sont commentés ou qui illustrent le propos. Et je me disais que j'aime justement cette façon de faire de la théologie : non pas dogmatique ni spéculative mais spirituelle et biblique et qui part de l'expérience concrète de nos vies – « expérientielle ».

Une bien bonne lecture. Comme les autres de ce prêtre italien que je continue de vous recommander et de vouloir lire encore...

--------------

Luigi Maria Epicoco, La foi n'est pas un bonbon au miel. Pour une foi qui brûle, Mame, octobre 2019, 167 pages, 14€90.

Retour à l'accueil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :