La grande épreuve

Publié le par Christophe Delaigue

La grande épreuve

Ce roman écrit par Etienne de Montety a reçu tout récemment le Grand Prix du roman de l'Académie Française. Des pages “agréables” à lire – alors même qu'un drame se joue là sous nos yeux jusqu'en ce jour qui ouvre ce récit et vers lequel nous allons – ; des pages intéressantes, aussi, bien écrites.

Le roman avance pas à pas, un premier chapitre qui plante le décors, une église d'une petite ville, sa place, quelques paroissiens rassemblés, une messe, et là, deux jeunes islamistes qui font irruption. On reconnaît alors ce qui inspira ce roman : le meurtre du P. Hamel, à St-Etienne-du-Rouvray (vers Rouen), dans l'été 2016. Ici nous sommes dans le Sud-Ouest de la France, mais c'est bien cet évènement là qui est en filigrane (comme nous le dit d'ailleurs l'auteur dans la petite vidéo bonus ci-dessous)...

Après, les chapitres nous présentent à tour de rôle chacun des personnages principaux qui vont se croiser en ce drame. Et chapitre après chapitre nous entrons dans leur histoire, aux côtés du P. Georges, de Frédéric (un des policiers qui sera dépêché sur place), d'Hicham et de Daoud, et de la Petite soeur Agnès. On chemine avec eux au fil de leur quête d'identité, de leur vocation et de leurs questionnements, pour les uns, de leur conversions aussi et de leur foi, et enfin on avance en spectateurs de la radicalisation de ces deux jeunes dont l'histoire personnelle nous fait entrer dans celle d'une certaine islamisation de la société française.

Ci ou là j'ai trouvé que la façon de le dire et d'essayer de raconter le choc des cultures occidentale (se sécularisant) et musulmane (et identitaire) se faisait un peu caricatural, ou du moins c'est parfois un peu du style que j'ai envie d'appeler “évidence journalistique à gros traits”, mais c'est intéressant et c'est important de l'entendre – ou plutôt : de le lire – pour tenter de comprendre un peu...

La voilà La grande épreuve, celle que traverse notre époque, en Occident et notamment en Europe. Mais n'est-elle pas aussi et plus largement celle de la violence des guerres et du terrorisme qui défigurent notre monde ? Et ne serait-elle pas également, en fait, cette quête d'identité qui traverse ici les uns ou les autres ?

Un roman qui m'a pris, bien mené, bien écrit, documenté aussi, et donc que je recommande...

--------------

Etienne de Montety, La grande épreuve, Stock, août 2020, 300 pages, 20€.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :