Le choix d’Edith

Publié le par Christophe Delaigue

 

Voici un récit de vie bouleversant. Celui d’Edith Eger, rescapée hongroise des camps de la mort – et notamment du terrible Josef Mengele –, devenue amie du célèbre psychanalyste Viktor Frankl. Installée aux Etats-Unis elle va devenir une psychologue très largement reconnue.

Elle raconte ici son histoire : celle, bouleversante, de sa survie à l’holocauste, mais celle tout aussi poignante de son long chemin de guérison et de résilience qui va devenir sa force de vie au service de personnes traumatisée qui viendront consulter auprès d’elle.

Edith Eger va apprendre à vivre et à se reconstruire, avec le temps et grâce aussi à l’aide qu’elle va apporter à tant d’autres et qui vont parfois la renvoyer à ce qui en elle n’est pas encore guéri, ce qui n’a pas été encore affronté et assumé de son histoire.

Plus qu’un simple témoignage ce récit nous donne des clés pour nos propres traversées, nos propres chemins de guérisons. Edith Eger se racontant nous aide à comprendre comment nous pourrions nous autoriser nous aussi à vivre et à sortir  des prisons intérieures dans lesquelles nous sommes peut-être.

Vivre c’est apprendre à consentir à être vivant malgré ce qui a pu être terrible dans notre vie, c’est reconnaître qu’au cœur de notre existence blessée un chemin de guérison est possible et que c’est au cœur de ce qui a été traversé qu’il nous faut découvrir à quoi la vie nous appelle, ce qu’elle nous a enseigné, douloureux certes mais qui nous rend unique. Vivre c’est décider de faire de ce qui s’ouvre à nous un chemin de vie. C’est être et devenir libre et maître de ce qui adviendra. Tel est en tout cas le témoignage et l’enseignement d’Edith Eger.

———————

Dr. Edith Eger, Le choix d’Edith. Un hymne à la vie, JCLattès, janvier 2018, 436 pages, 21€90.

Le choix d’Edith
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :