Surface | Olivier Norek

Publié le par Christophe Delaigue

 

J'avais bien aimé son Entre deux mondes mais là c'est pour moi encore au-dessus. Et le mot qui me vient : excellent ! Un polar original et très bien mené, au rythme qui va en s'accélérant et au suspens qui nous tient et nous tend jusqu'au bout. Vraiment j'ai été bluffé, positivement.

C'est l'histoire d'une cheffe de groupe d'intervention du « 36 quai des Orfèvres » qui s'en est pris plein la figure, et pour cause, celle-ci a explosé sous une balle. Les suites seront difficiles... L'acceptation, une sorte de réapprentissage à vivre, le regard des autres...

On la met « au vert », pour se donner du temps, pour elle mais aussi pour son équipe et sa hiérarchie qui ne sait pas trop quoi en faire. Mais là où elle se retrouve on pourrait bien être surpris, voire un peu apeuré, et pas que par son visage ! Aussi par ces « fantômes » du passé qui vont réapparaître, ce village sous les eaux qui va refaire surface avec cette histoire de plus de 25 ans que personne n'a oubliée et qui pourrait venir bouleverser le présent de beaucoup voire de tous...

Si notre héroïne commence par voir tout cela d'un mauvais oeil, pour les raisons que vous lirez, il n'y a pas qu'elle. Et pour cause, quelle histoire ! Impossible pour moi de la lâcher. Et à ce point là, ça faisait longtemps !

--------------

Olivier Norek, Surface, Pocket, septembre 2020 (Michel Lafon, 2019), 395 pages (format poche).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :