De la paternité spirituelle et de ses contrefaçons

Publié le par Christophe Delaigue

 

Ce livre croise deux questions, deux thématiques, plus une troisième : celle de l'accompagnement spirituel et celle de la crise des abus dans l'Eglise ; et à l’intersection de cela – car là est l’objet de ces pages – : la question du ministère presbytéral et plus précisément cette dimension constitutive du ministère qu'est la « paternité spirituelle ».

Qu'est-ce donc que cela ? Comment oser la défendre et en parler encore alors qu'elle a pu donner prise à des abus – qu'ils soient sexuels ou spirituels –  ?

Pavel Syssoev, dominicain, répond à ces questions au fil de 4 parties qui divisent ce petit livre fort intéressant : une première sur ce qu'est justement la paternité spirituelle, une deuxième sur ce qu'on appelle accompagnement spirituel (et plus largement comment le distinguer de la confession, du conseil spirituel et de ce qu'on appellera une « paternité spirituelle », dans un sens plus spécifique de l’expression) ; une troisième partie sur les pathologies de cette paternité spirituelle (en son sens large) ; et enfin une quatrième sur les causes à ces pathologies et (indirectement ou comme en miroir) des éléments pour en guérir, du moins les prévenir.

Retenons que toute paternité spirituelle trouve (et doit trouver) sa source en Dieu, seul Père, et renvoie à lui seul. Car il s'agit de permettre à celles et ceux qui viennent demander un accompagnement quel qu'il soit d’être engendrés à la vie en Dieu, la vie spirituelle, par la Parole elle-même et l'oeuvre de l'Esprit Saint en eux. Toute paternité spirituelle se fait alors humble compagnonnage, écoute et soutien. Certes il peut s'agir de guider, de conduire, mais au nom d'un Autre et à l'écoute de son passage dans la vie de celui qui veut grandir dans la foi et la vie spirituelle. Cela doit donc exclure tout autoritarisme et toute séduction manipulatrice. Ce qui appelle à connaître et regarder humblement et en vérité nos propres petitesses, fragilités et blessures...

Tout cela est bien trop vite résumé, il faut aller lire ces pages que je recommande, notamment à mes confrères prêtres, mais aussi, pourquoi pas, à toute personne souhaitant être accompagnée, en tout cas et plus largement à toutes celles et ceux qui vivent le beau service de l'accompagnement spirituel.

--------------

 

Pavel Syssoev, De la paternité spirituelle et de ses contrefaçons, Cerf, septembre 2020, 124 pages, 12€.

 

--------------

Pour approfondir encore ou autrement cette thématique de la « paternité spirituelle » on pourra lire aussi le livre récent de Jacques Philippe qui aborde tous les aspects du ministère des prêtres sous cet angle là, ou qui montre comment cette dimension de « paternité spirituelle » est présente et en jeu dans tout ce qui fait la vie d’un prêtre.

C’est, du coup, plus un livre sur le ministère presbytéral, là où celui de Pavel Syssoev est surtout un livre sur la dimension de l’accompagnement dans notre ministère – en contexte de crise des abus et d’une forme de méfiance quant à cette notion de « paternité spirituelle ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :