Dans les geôles de Sibérie

Publié le par Christophe Delaigue

 

L'histoire est à peine croyable et le récit plutôt bien écrit et très bien mené. J'en avais entendu parler quand cela arriva, quand l'homme put rejoindre la France et raconter l'incroyable qu'il avait vécu.

Yoann Barbereau était directeur de l'Alliance française à Irkoutsk, en Sibérie. Fin connaisseur de la littérature russe – comme on peut le voir en début de chaque chapitre de son récit – et passionné par ce pays où il y rencontra celle qui devint sa compagne et la mère de sa fille, il va faire l'expérience terrible d'être arrêté pour espionnage, emprisonné puis interné puis placé en résidence surveillée. Pendant de longs mois et même plusieurs années. Il va réussir à monter son évasion pour rejoindre l'ambassade de France à Moscou, à des milliers de kilomètres. Mais là, il est un locataire embarrassant pour les afaires entre nos deux pays, le revoilà enfermé, caché, interdit de sortir. De longs mois. Rien ne bougeant, ou si peu, il décide de reprendre la route. C'est une nouvelle évasion, programmée, pensée, planifiée. 

C'est impressionnant et à peine croyable. Et après les émissions télévisées voilà qu'il a mis en récit son histoire qui nous est ici livrée. Et qui se lit telle un bon roman d'évasion. Pour un bien agréable moment de lecture. Instructif en plus.

--------------

 

Yoann Barbereau, Dans les geôles de Sibérie, folio, mars 2021 (Stock, 2020), 317 pages (format poche).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :