La trahison des pères

Publié le par Christophe Delaigue

La trahison des pères

Ce livre-enquête signé Céline Hoyeau est passionnant. Mais terrible. Il y est question de la crise des abus dans les communautés nouvelles, notamment et surtout françaises.

Analysant le contexte ecclésial et les faits qui ont été dévoilés ces dernières années et même ces dernières décennies, elle nous entraîne dans un compréhension des mécanismes d'emprise. Essayant de comprendre aussi la complexité de formes de complicités inconscientes des victimes – qui ont pu se laisser manipuler et séduire par ces fondateurs qui abusaient d'une certaine idéalisation dont ils bénéficiaient – notre auteure tente aussi de comprendre les failles de l'institution et de la hiérarchie, que ce soit du côté des évêques ou de Rome, et notamment avec Jean-Paul II. Elle montre enfin les liens entre ces fondateurs abuseurs et ce qui semble être leur lien originel qu'est le duo des frères Philippe et leur théologie déviante, sans doute eux-mêmes sous l'emprise d'un de leur oncle.

Ces pages se lisent facilement dans le style, on avance petit à petit. Et ça aide, car le contenu reste terrible. Mais c'est intéressant de comprendre un peu ce qui là se joue, et je trouve le propos assez étayé dans les sources et la prise de recul grâce à des psychologues ou autres spécialistes de ces questions.

L'auteure a connu ces communautés, pour certaines, et leur doit beaucoup dans son propre chemin de foi. Elle a donc connu aussi la sidération, comme beaucoup de lecteurs que nous sommes, à l'annonce de telle et telle affaire ; elle a connu comme nous l'incompréhension, avec le malaise profond qui peut accompagner tout cela. Elle sait aussi ce qu'elle doit pourtant à telle communauté ou tel de ces fondateurs, et veut ici et ainsi aider l'Eglise ; car la vérité nous rend libres.

--------------

Céline Hoyeau, La trahison des pères, Bayard, mars 2021, 353 pages, 19€90.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :