Le blog de Christophe Delaigue, prêtre à Grenoble : homélies, cinéma, lectures…

Surtensions | Olivier Norek

Surtensions | Olivier Norek

Troisième volet de sa trilogie avec le capitaine Coste et son équipe, Olivier Norek nous donne là un polar pas mal du tout. Pas la même « puissance » que le précédent – Territoires – mais pas mal quand même.

Tout commence par la fin, Coste et la psy, à cause la mort de deux personnes – un « gosse » évadé de prison et un membre de son équipe –, mais que s’est-il réellement passé ? Une histoire de dérapages et de vengeances, plusieurs affaires qui se sont croisées… et un sentiment de « trop » au bout de 15 ans de service ?

L’intérêt de ce volume c’est d’abord la plongée dans l’univers carcéral, terrible on le sait. Et c’est cette histoire de braquages et d’évasions, bien vue. Y’a du suspens, des rebondissements aussi. Même si la première partie qui pose le cadre semble un peu longue et même si on se demande quels liens avec Coste et son équipe et où cela va nous conduire ; mais une fois que les choses s’enclenchent et s’ajustent alors ça nous entraîne. Et c’est pas mal.

———————

Olivier Norek, Surtensions, Pocket, mars 2017 réédition juin 2021 (Michel Lafon, 2016), 475 pages (format poche).

Retour à l'accueil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :