Le blog de Christophe Delaigue, prêtre à Grenoble : homélies, cinéma, lectures…

Tout le monde aime Jeanne

 

Voilà un film original. Voire un peu étonnant. On y retrouve Blanche Gardin et Jean Lafitte dans les rôles principaux. Il y a des scènes que j'ai trouvées attendrissantes, poétiques, et l'une ou l'autre qui seraient même drôles. En tout cas  y'a de l'humour. Y'a de l'idée aussi. Mais – faut quand même que je le dise – c'est un peu « poussif » – pour moi en tout cas.

L'histoire, lentement, défile. Et elle est très régulièrement entrecoupée de dessins qui s'animent pour illustrer les voix intérieures de Jeanne. Qui se parle beaucoup à elle-même. C'est bien vu, mais c'est presqu'un peu trop. Oui, elle s'en dit des choses, parce que son histoire est traumatique, entre son enfance qui va se raconter par bribes et le deuil de sa mère qu'elle a à vivre.

Vous rajoutez un peu d’écologique au début du film puisque Jeanne a inventé une machine anti-plastiques pour les océans mais qui va devenir un « boulet » qui menace grandement de la mettre en faillite personnelle et qui va justement la conduire à Lisbonne, dans l'appartement de sa mère qui s'est suicidée, pour le vendre et s’en sortir. Et c'est là, à Lisbonne, qu'elle va rencontrer Jean, qui l'a connue enfant. Et qui a eu lui aussi ses p'tits soucis. Mais qui s'en sort bien !

Voilà... c'est pas mal. Original. Je ne sais pas si j'ai aimé plus que cela mais c'est pas mal... Avec une bande son plutôt réussie et qui accompagne bien ce moment de cinéma. Un film de Céline Devaux – que moi je ne connais(sais) pas !

Je vous laisse tenter – ou pas ?! – et vous faire votre avis...

Retour à l'accueil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :