Le blog de Christophe Delaigue, prêtre à Grenoble : homélies, cinéma, lectures…

La gloire des bons à rien

La gloire des bons à rien

Voilà un livre que j'ai trouvé savoureux. Et profond. Une belle lecture spirituelle. Toute simple. Qui fait écho à l'expérience de beaucoup qui se heurtent aux chutes et rechutes dans leur vie, notamment leur péché, qui pourtant voudraient y arriver mieux, s'en sortir, être des saints – mais qu'ils croient parfois devenir en étant des purs ou des parfaits.

Ces pages sont une plongée biblique, une plongée dans cette grande histoire du salut que nous racontent nos bibles. Cette histoire du salut qui est faite d'histoires de salut, d'expériences, au coeur de la misère des hommes, de leurs chutes, de leurs infidélités à Dieu et à ses appels. Des hommes et des femmes bien humains jusque dans « l'hommerie » qui parfois nous caractérise.

Par contre, qu'on ne s'y méprenne pas, jamais ces pages ne nous font la morale, non, elles racontent, et avec humour nous aident à entendre ce Dieu qui vient nous rejoindre profondément dans ce qui fait notre humanité, notre pâte humaine.

Ces pages sont une belle façon de se plonger dans l'histoire biblique, d'entendre ce Dieu qui vient nous sauver. Et ça vaut le coup ! D'autant plus, si au détours des pages vous tombez sur l'une ou l'autre phrase qui pour vous va sonner comme une parole qu'il vous fallait entendre, une petite perle pour votre chemin. Moi ce fut par exemple à la page 122, m'arrêtant sur ces quelques mots : « Maintenir sa confiance en Dieu, coûte que coûte, c'est gagner la guerre, quand bien même on perdrait toutes les batailles. »

Cette lecture nous invite à assumer notre humanité réelle, en ses fragilités et même son péché, en ses chutes et rechutes, pour se laisser là sauver, rejoindre, aimer, et là pouvoir grandir, avancer, se laisser convertir, se laisser saisir par l'amour de Dieu. Incarné.

J'ajouterais en ouverture à ces quelques lignes d'invitation à la lecture qu'on trouvera ci et là l'une ou l'autre allusion ou l'un ou l'autre lien à l'histoire de Bernadette de Lourdes, cette publication ayant pour visée – si j'ai bien compris – le pèlerinage du Rosaire de cette année (octobre 2022) où notre auteur – qui est dominicain – y fut invité pour assurer la prédication de chacune des quatre grand-messes ainsi qu’une conférence.

--------------

fr. Sylvain Detoc, La gloire des bons à rien, Les éditions du Cerf, septembre 2022, 158 pages (petit format), 16€.

Retour à l'accueil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :