Le blog de Christophe Delaigue, prêtre à Grenoble : homélies, cinéma, lectures…

Quelques mots avant l'apocalypse

Quelques mots avant l'apocalypse

Notre époque est celle des catastrophismes et des peurs, celles liées à toutes ces crises dont l'actualité nous cause jour après jour. Il se trouve que dans l'évangile, Jésus parle aussi de cela : annonce-t-il la fin du monde et toutes ces crises que nous traversons en sont-elles le signe, mais comme d'autres ont pu le laisser croire au fil des siècles ?

Ces pages sont une sorte de commentaire du chapitre 13 de l'évangile de Marc, où Jésus annonce tout un tas de catastrophes. Des pages qui sont le fruit d'une conférence donnée en octobre 2021 au Collège des Bernardins, à Paris.

Comme souvent avec le fr. Adrien Candiard – pour ne pas dire « toujours » –, c'est fort stimulant et intéressant. Et ça se lit bien ; c'est facile de suivre sa pensée qui se veut très concrète tout autant que biblique et par là-même théologique et spirituelle.

Au fil des pages on comprend que ces annonces apocalyptiques révèlent non pas une fin à venir mais l'histoire elle-même, en ce qui la traverse, cette histoire au coeur de laquelle le Christ se révèle et au coeur de laquelle il nous faut accueillir et discerner son Royaume qui vient et même, devrais-je plutôt dire, qui est là, en révélation. Et plus que la fin de l'histoire c'est donc son sens qui veut se donner à entendre, au coeur de nos existences marquées par le mal et le péché et défigurées par la mort et la peur de celle-ci tout autant que par notre refus de Dieu et nos difficultés à aimer et nous laisser aimer.

Au fil de ces pages on trouvera quelques « définitions » sur ce qu'est le péché, l'amour, la conversion, et même l'évangélisation et la vie spirituelle – à ce propos, je ne résiste pas à vous citer quelques mis de ce que dit notre auteur de ces deux dimensions de notre vie chrétienne : « l’évangélisation du monde, ce n'est pas l'expansion du club des chrétiens qui recruteraient de nouveaux membres ; c'est l'annonce, à temps et à contretemps, de l'amour de Dieu pour le monde, révélé en Jésus-Christ. (...) La vie spirituelle n'est pas autre chose que le patient accueil de cet amour qui s'invite un jour dans notre existence » (p.64-65).

Ce petit livre peut être, je crois, une bien bonne lecture spirituelle dans un monde qui pourrait nous faire douter ou désespérer. Et il y a de quoi, de fait. Mais c'est comme si toute chose était ici remise à sa juste place, celle d'un monde créé par Dieu, qui passera, mais au coeur duquel il veut se révéler et nous donner de croire en son amour qui est principe de vie plus fort que tout mal. Certes, encore faut-il être chrétien et même croyant en ce Dieu là pour entendre cela et en vivre, entendre cela et y trouver là espérance et travailler à l'avènement du Royaume...

Ces pages n'ont pas prétention, je crois, à vouloir ou pouvoir tout dire de ces vastes questions, mais elles sont bien « quelques mots » – comme le dit le titre – pour nous aider à réfléchir et à nous situer en chrétiens au coeur de ce monde tel qu'il est, et là y entendre et y vivre une espérance, celle à laquelle nous appelle le Christ Jésus...

--------------

Adrien Candiard, Quelques mots avant l'apocalypse. Lire l'évangile en temps de crise, Cerf, 123 pages (format poche), septembre 2022, 12€.

Retour à l'accueil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :