Le blog de Christophe Delaigue, prêtre à Grenoble : homélies, cinéma, lectures…

Kompromat

 

J'avais beaucoup aimé Dans les geôles de Sibérie de Yoann Barbereau où il raconte son histoire terrible en Sibérie et son évasion impossible de la Russie jusqu'en France. C'est ce récit que ce film, Kompromat, met en scène très librement . Et tout est dans le “très librement”... qui me l'a rendu un peu décevant.

La vérité c'est que Gilles Lellouche joue quand même vraiment très bien et que c'est un bon film, qui vous tient jusqu'au bout – on en ressort même un peu à cran, content que l'histoire se dénoue, car on est en tension tout du long ou presque. Mais c'est tellement romancé et réécrit – de mes souvenirs et de ce que j'en ai vite fait relu en sortant du cinéma – que c'est presqu'un peu dommage. On retrouve le gros de la structure du récit initial, mais avec des rajoutures dramatiques, amoureuses et autres ; et finalement à la fois c'est pas mal mais c'est pourtant dommage. Parce que ça aurait été tout aussi bien sans tout romancer ainsi. Je crois.

Après, pourquoi pas, surtout si vous ne lirez pas le livre. Parce qu'on passe un bon moment de cinéma. Mais je recommande plutôt le livre quand même. Et si vous voulez faire les deux, alors commencez peut-être plutôt par le film, à mon avis c'est mieux dans ce sens là...

Retour à l'accueil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :