Le blog de Christophe Delaigue, prêtre à Grenoble : homélies, cinéma, lectures…

Des pauvres au pape, du pape au monde

 

Voilà un tout petit livre aussi étonnant et original qu'il est simple et intéressant et à lire. Etonnant et original car il s'agit d'un dialogue “à bâtons rompus” entre le pape et des membres de l'association Lazare – qui anime des colocations entre jeunes actifs et personnes de la rue –, un dialogue sur plusieurs rencontres et qui a été élargi à d'autres personnes vivant dans la pauvreté un peu partout dans le monde. Etonnant et original car on passe de l'anecdote sur la vie du pape à tel sujet plus profond. Et le pape jamais ne se défile. En plus c'est simple, concret. Et là est l'intérêt de ces pages : entendre les préoccupations de ces personnes qui vivent dans la pauvreté, leur foi aussi, et entendre comment le pape leur répond, parfois de façon un peu décalée et surprenante, et sa joie à dialoguer en vérité avec eux.

C'est intéressant en cette spontanéité mais aussi par telle ou telle petite perle ci ou là. J'ai été notamment frappé par quelque chose qui revient souvent et que j'avais lu il y a peu dans un autre écrit du pape François – en l'occurence son discours sur les prêtres en ouverture du symposium à Rome sur le sacerdoce, en février dernier – : ces trois mots qui sont, dit-il, trois traits de ce qu'il appelle le style de Dieu, et qui sont donc un appel pour nous : proximité, compassion, tendresse.

Par exemple, on peut lire p.48, en réponse à une question sur l'encyclique Fratelli tutti et l'expression d'amitié sociale – on demande au pape ce qu'il veut dire par ces mots – : “L'amitié sociale, c'est poser sa main sur l'épaule de son prochain et avancer avec lui. Autrement dit, avoir de l'affection pour l'autre et faire en sorte que soi-même comme lui transforment les structures de la société. Non pas parce que seules ces structures devraient changer, mais parce que la proximité avec l'autre doit aussi et surtout être un moteur de changement. Proximité, compassion, tendresse : les trois traits su style de Dieu. On en revient toujours là...”

L'image qui me venait en refermant ces pages c'est que c'est “frais”, ça fait du bien. Et c'est simple (sans être simpliste). En plus c'est court, ça se lit facilement, et tel ou tel point sont vraiment intéressants. 119 pages en format poche, en petits paragraphes de questions-réponses dans de courts chapitres. Le tout est conclu en épilogue par un discours improvisé du pape François à quelques membres – cadres et résidents – de l'association Lazare en août 2021.

--------------

Pape François, Des pauvres au pape, du pape au monde. Dialogue, Seuil, avril 2022, 119 pages (format poche), 13€50.

Retour à l'accueil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :