Le blog de Christophe Delaigue, prêtre à Grenoble : homélies, cinéma, lectures…

Mort sur le Nil

 

 

Les ambiances y sont. La construction aussi. On retrouve vraiment le style Agatha Christie. Avec sa façon de poser le cadre et les personnages, son lots d'observations et de rebondissements, sa manière d'amener les conclusions auxquelles parvient ce cher Hercule Poirot et le récit qu'il en fait. Très fidèle, donc, de ce point de vue là. Même si, dans cette adaptation, je trouve un peu inutile l'ajout du début quant à Poirot lui-même, et du coup la mise en scène finale. Et même si  la mise en oeuvre scénaristique de poser les personnages et le rapport au temps qui accompagne cela sont vraiment une adaptation plutôt très libre par rapport au roman.

Pour le reste, le contenu de l'histoire elle-même, je ne pourrais dire si c'est vraiment ainsi que les faits se passent dans le livre, si c'est très fidèle ou librement très adapté – même si mes premières remarques ci-dessus me font dire que oui –, car voulant me replonger il y a peu dans ce roman que j'avais lu il y a une trentaine d'années, j'ai calé assez vite, tant la mise en place de l'intrigue et des personnages est longue et lente.

C'est d'ailleurs un reproche qu'on pourrait faire par moments à ce film : une certaine lenteur de l'action... Ceci dit nous sommes conviés avec le célèbre détective d'origine belge (d'où son accent bizarre, dans le film !?) à un mariage luxueux en Egypte qui se prolonge par une excursion en bateau sur le Nil, au fil des eaux et des monuments. Le voyage de noce d'un couple qui suscite bien des convoitises: elle, surtout, et sa richesse ; et lui, de la part de celle qui fut sa fiancée et qui fut l'amie de l'heureuse nouvelle élue. Une histoire d'amour, et même d'amours et de secrets ?

On passe au final un bon moment, car les ambiances sont là – et ça c'est vraiment important pour une adaptation d'un Agatha Christie – et les paysages sont évidemment magnifiques. Et malgré les lenteurs du film on se laisserait prendre par l'intrigue et ses rebondissements. Pas si mal, donc ?

Retour à l'accueil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :